«Malentendance, comment vivre avec?» à voir ce samedi à 10h20 sur RTS1

Le reportage de l’émission Signes de la RTS intitulé «Malentendance, comment vivre avec ? » sera diffusé ce samedi 25 mars sur RTS UN aux environs de 10h20. L’émission sera disponible quelques heures après la diffusion sur le Play RTS en cliquant sur le lien : www.signes.ch

Cela fait plus de 20 ans que Dominique Haenni, ancien maire de Carouge, perd graduellement l’audition. Il n’est pas le seul, environ 10% de la population en Suisse est malentendante au point d’avoir beaucoup de mal à comprendre son entourage. Il s’agit d’un handicap invisible, apparemment très proche de la surdité, mais en réalité très différent. Il est le plus souvent mal vécu, refoulé et il conduit à l’isolement. Dominique, lui, a décidé d’en parler. Il est convaincu qu’il faut sortir du déni, assumer ce handicap pour parvenir tant bien que mal à le surmonter.

C’est aussi le cas d’Aurélie qui, au bout de 15 ans de souffrance, vient de prendre conscience que ce qui a bousillé sa vie comme elle le dit, c’est justement le handicap de la malentendance. Elle s’est mise en quête de solutions, notamment la lecture labiale.

Dans toute la Suisse romande, il existe une formation qui enseigne la technique de la lecture sur les lèvres. Une technique qui permet de pallier partiellement la déficience de l’ouïe mais qui exige énormément de concentration.

Pour «Signes», David Raboud, sourd profond s’exprimant en langue des signes, part à la rencontre de ces malentendants qui tentent, au prix d’efforts considérables, de s’accrocher au monde des entendants.

«Signes» est l’émission en langue des signes de la RTS. Destinée aux sourds, aux malentendants et à toute personne curieuse de leur réalité, l’émission propose chaque mois un reportage de 30 minutes sur tous les domaines qui touchent le monde de la surdité, dans un esprit de promotion de l’intégration sociale. Les sourds s’y expriment en langue des signes française (LSF) et sont doublés en français; les interviews des entendants sont interprétées en LSF.