Médias

Zewo Agenda le 23 septembre 2018
Journée internationale des langues des signes
Découvrir
Magazine aux écoutes

Star des platines obligée de mixer moins fort qu’un aspirateur

«City Garden», c’est le nom de la manifestation que le D! Club entendait offrir aux Lausannois ce samedi sur la place de l’Europe, en guise de lancement de sa nouvelle saison. En tête d’affiche, la discothèque a engagé le Vaudois Luciano, l’enfant du pays maintes fois récompensé à Ibiza pour son talent rare derrière les platines. Mais de grande fiesta populaire en plein air, il n’y en aura pas: toute la manifestation a été rapatriée à l’intérieur du club, officiellement pour des raisons de météo qui s’annonce orageuse. Mais pas que… La Ville avait en effet décidé de limiter le niveau sonore de City Garden à 85 décibels, soit deux décibels moins fort qu’un aspirateur.

Ce n’est pas beaucoup, 85 décibels. C’est par exemple le niveau de bruit d’un camion diesel roulant à 50 km/h à une distance de 20 mètres, c’est l’intérieur d’un restaurant bruyant, c’est un rasoir électrique, c’est la sonnerie du téléphone… «Je sais que ce n’est pas beaucoup et que les organisateurs souhaitent généralement plus», reconnaît Pierre-Antoine Hildbrand, le municipal lausannois de l’Economie. C’est lui qui a pourtant décidé d’imposer cette limite à City Garden samedi, alors que généralement, les manifestations qui se déroulent en extérieur sont autorisées à pousser le son jusqu’à 93 dB. Quant à celles qui obtiennent une dérogation à 100 décibels, elles se comptent sur les doigts d’une main, deux à la limite: Label Suisse, les Rolling Stones à la Pontaise, les 150 ans de Nestlé à Beaulieu, le Chocolate Festival, certains spectacles du Festival de la Cité… Alors pourquoi 85 dB seulement à City Garden?

Impossible à organiser

«Une semaine avant cette manifestation, une autre en tout point similaire s’est tenue au Flon. Le Mad lançait lui aussi sa saison dans sa cour extérieure. Les règles en vigueur au Flon lui ont été imposées, en particulier une limitation sonore à 85 dB», explique Pierre-Antoine Hildbrand. Igor Blaska, le patron du Mad, confirme. «Nous avions prévu de faire jouer l’américain Steve Aoki, classé 7e meilleur DJ du monde, dans la cour également, mais à ce niveau sonore, c’était tout simplement impensable. Nous nous sommes donc résolus à le produire à l’intérieur uniquement.»

«Je sais que 85 dB, ce n’est pas beaucoup et que les organisateurs souhaitent généralement plus»

Reste à déterminer si la place de l’Europe se situe bien au Flon. «Elle ne se situe pas techniquement au Flon mais y a toujours été rattachée. Il y a moins de riverains à protéger, mais j’ai décidé d’une égalité de traitement entre ces deux concurrents», assure le municipal.

Du côté des organisateurs, on fait contre mauvaise fortune bon cœur. «On annonce 16 degrés et de la pluie samedi, cela tombe bien finalement. Nous avions demandé 96 décibels pour City Garden, en espérant en obtenir 93. Mais à 85 dB, il est juste impossible d’organiser une soirée DJ en extérieur», explique Thierry Wegmüller, le patron du D! Club.

Il déplore à son tour le «deux poids deux mesures» des autorités qui autorisent des fêtes bien plus sonores sur d’autres places. «Une politique concertée en la matière avec tous les organisateurs concernés serait la bienvenue.» Pour Thierry Wegmüller, «si l’on interprète correctement cette décision», seuls les événements co-organisés par la Ville auraient droit à une dérogation à 93 dB, voire davantage, et plus aucun concert ni event avec DJ ne pourrait à l’avenir être organisé, entre la place de l’Europe et la Vigie, par des privés ou des associations, «ce qui serait extrêmement regrettable».

Les règles au Flon

Hasard du calendrier, la Municipalité vient de sortir un préavis en réponse à une interpellation intitulée «Lausanne, ville jeune, ville d’art et d’études, où il fait bon vivre et où la musique «live» est la bienvenue». Elle y rappelle les règles générales et celles en vigueur au Flon. Après de nombreuses plaintes du voisinage, décision a ainsi été prise qu’il ne serait plus délivré d’autorisation de manifestations avec animations musicales ou bruyantes sur les terrasses en toiture des établissements. Des autorisations pour des animations sur les terrasses au sol peuvent toutefois être accordées. Elles sont limitées à six jours par année et par établissement, avec un niveau sonore ne devant pas dépasser 85 dB. Le son doit être coupé à 23 h, sauf exceptions, à l’exemple de la Fête de la musique. (24 heures)

Créé: 08.09.2017, 17h52

source: https://www.24heures.ch/vaud-regions/star-platines-obligee-mixer-fort-qu-aspirateur/story/31342749