Publié le: 08 septembre 2021

A fond la caisse au karting de Payerne

A fond la caisse au karting de Payerne

Le 4 septembre dernier a eu lieu la traditionnelle sortie karting à Payerne organisée par la Commission Jeunesse de forom écoute. 29 jeunes sourds et malentendants – un record – venus de toute la Romandie étaient au rendez-vous pour une après-midi « pleins gaz ».

D’habitude, ils étaient une quinzaine tout au plus. Mais cette année, ce sont pas moins de 29 jeunes malentendants et sourds qui ont participé le samedi 4 septembre dernier, à la Journée karting organisée par la Commission jeunesse de forom écoute.

« Il y a sans aucun doute un effet covid explique Chloé Péclard, responsable de forom écoute. Et finalement c’est compréhensible : les jeunes n’ont pas eu d’activités depuis plus d’une année et demie et nos traditionnelles rencontres ont manqué à tout le monde. Car pour tous les jeunes, la journée karting a traditionnellement toujours été une occasion de se retrouver et d’échanger entre malentendants et sourds ».

« En temps normal, la journée karting est calée avec la Journée nationale de l’audition, mais cette année nous avons dû la décaler à ce mois de septembre en raison du covid, ajoute Bastien Perruchoud, de la Commission Jeunesse de forom écoute. Et maintenant que le covid pèse moins, il est important de pouvoir nous retrouver et de partager, avec le plaisir de retrouver ceux qu’on connaît déjà et celui de faire la connaissance de ceux qu’on ne connaissait pas »

Maxi Grand Prix

Venus de tous les cantons romands, soit par leurs propres moyens soit via la navette proposée par forom écoute, tous se sont retrouvés en fin de matinée au karting de Payerne pour commencer par partager un sympathique repas en toute convivialité. Avant de s’élancer aux alentours de 14 heures pleins gaz sur la superbe piste extérieure de karting connue pour sa rapidité. Avec un nombre maximal de 22 voitures sur la piste, il a donc fallu organiser un « Maxi Grand Prix » structuré en deux groupes. Chacun a donc pu rouler au moins trois fois, la première pour un tour de piste d’échauffement, la deuxième pour les qualifications et les meilleurs temps de chacun étant sélectionnés, la troisième pour la compétition proprement dite.

Après d’innombrables tours de pistes, beaucoup de rires et de bonne humeur, le classement est tombé en fin d’après-midi, avec un podium très masculin, Jocelyn, Bastien et Gilles étant respectivement classés premier, deuxième et troisième.

En fin de journée, le groupe Whats’app créé pour l’occasion n’a cessé de sonner, émaillé d’une multitude de photographies de la journée, de messages de remerciements, et de promesses de retrouvailles, assorties bien sûr d’échanges de coordonnées instagram et snapchat. A noter qu’afin de favoriser les rencontres entre jeunes sourds et malentendants, la fondation a pris en charge la totalité des frais liés à la journée, transports compris.