Publié le: 14 octobre 2020

A Genève, des implants cochléaires inspirent des concerts inédits !

A Genève, des implants cochléaires inspirent des concerts inédits !

C’est à une expérience sensorielle inédite inspirée de travaux sur les implants cochléaires, que le Musée d’Art et d’Histoire de Genève invite le grand public jusqu’au 23 octobre prochain : des mini-concerts vibrant au son de la musique électronique grâce à des transducteurs situés en-dessous.
Au cœur du Musée d’Art et d’Histoire de Genève, la salle consacrée aux paysages d’Alexandre Calame et François Diday accueille jusqu’au 23 octobre un dispositif sensoriel d’un nouveau genre : cinq petites scènes, mesurant 1 mètre carré et pouvant accueillir jusqu’à deux personnes, vibrent au son de la musique électronique grâce à des transducteurs situés en-dessous. Les participants peuvent ainsi assister à un mini-concert d’une vingtaine de minutes en ressentant avec tout leur corps la musique inspirée par les tableaux environnants. L’Orage à la Handeck gronde, le soleil se lève sur Le Mont-Rose, l’eau de La Cascade de Pissevache dégringole de la paroi rocheuse…
Chaque mini-concert verra un duo d’artistes Charlotte Nordin et Raphaël Ortis accompagné de musiciens genevois, actifs sur la scène locale et internationale, qui, tour à tour viendront jouer leurs compositions : la percussionniste, organiste et claviériste Béatrice Graf, le batteur et percussionniste Cyril Bondi, la chanteuse et artiste sonore Julie Semoroz et la violoncelliste Sara Oswald.
2 artistes et un chercheur
Fait intéressant : cette activité unique imaginée par Charlotte Nordin et Raphaël Ortis, s’appuie sur les recherches d’un enseignant-chercheur à l’Université technique du Danemark, Jeremy Marozeau qui travaille notamment sur la perception de la musique par les personnes équipées d’implants cochléaires.
Les deux artistes ont cherché à comprendre comment restituer des émotions musicales via des vibrations afin d’aider les sourds et les malentendants à mieux ressentir la musique. En effet, la partie du cerveau qui traite les sons se situant juste à côté de celle qui traite le toucher, leur proximité permet à ces deux sens de communiquer. En se basant sur ce principe, Nordin and Ortis ont réalisé un dispositif aussi complet que possible dans sa retranscription des fréquences, renforçant les basses ainsi que tous les aspects sonores – la dynamique, les consonances et les dissonances.

 

Le cirque sensoriel : Ecouter avec son corps
- Pour le public en situation de handicap :
Du 13 octobre au 16 octobre, cette activité est proposée en exclusivité aux publics en situation de handicap : des enfants sourds de 3 ans avec leurs ergothérapeutes, des élèves de 6 ECPS dont une accueillant des élèves sourds et malentendants, les personnes aveugles et malvoyantes ainsi que l’Atelier 1001 feuilles et ses jeunes adultes en situation de handicap mental, tout comme certains EMS travaillant avec les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
- Pour le grand public :
Mardi 20 octobre : 11h (pour les 3- 5 ans), 15 h et 15h30 (à partir de 6 ans)
Mercredi 21 octobre : 11h (pour les 3-5 ans)
Jeudi 22 octobre : 10h30 (pour les 3-5 ans), 14h, 15h et 16h (à partir de 6 ans)
Vendredi 23 octobre : 10h (pour les 3-5 ans), 14h, 15h et 16h (à partir de 6 ans)
Durée : 30 minutes. Gratuit mais sur réservation : www.mah-geneve.ch