lire l’article publié dans aux-ecoutes.ch en juillet 2016). La Fédération suisse des sourds invite le public à assister, le 1er février à 13h30 à l’occasion du classique test annuel des sirènes,  à une grande action «Alertes aux morts» dans quatre villes de Suisse dont Lausanne. A l’occasion du test des sirènes du 1er février prochain, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS prévoit, dans quatre villes suisses, Lausanne, Berne, Bâle et Lugano, une action de rue afin de rendre la population attentive à la discrimination dont sont victimes les citoyens sourds et malentendants lors de telles alertes. Les personnes souffrant de déficience auditive risquent en effet leur vie parce qu’elles n’ont pas accès aux alertes par sirènes et aux informations diffusées par la radio.  La Fédération suisse des sourds entend donc protester contre cet état de fait au travers de son action «Alertes aux morts», et exige que l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) agisse enfin. Depuis des années, souligne la FSS, «l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) néglige le respect des dispositions légales relatives à l’égalité des personnes handicapées; c’est ainsi que non seulement le système d’alarme par SMS annoncé pour 2017 a été abandonné, mais qu’en plus, les réunions avec les organisations des personnes malentendantes et sourdes ont été régulièrement annulées». " />

Alertes pour les sourds et les malentendants: la FSS appelle à un action d’éclat le 1er février 2017

Depuis des années, sourds et malentendants déplorent d’être exclus du système suisse d’alarme en cas de catastrophe (lire l’article publié dans aux-ecoutes.ch en juillet 2016). La Fédération suisse des sourds invite le public à assister, le 1er février à 13h30 à l’occasion du classique test annuel des sirènes,  à une grande action «Alertes aux morts» dans quatre villes de Suisse dont Lausanne.

A l’occasion du test des sirènes du 1er février prochain, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS prévoit, dans quatre villes suisses, Lausanne, Berne, Bâle et Lugano, une action de rue afin de rendre la population attentive à la discrimination dont sont victimes les citoyens sourds et malentendants lors de telles alertes.

Les personnes souffrant de déficience auditive risquent en effet leur vie parce qu’elles n’ont pas accès aux alertes par sirènes et aux informations diffusées par la radio.  La Fédération suisse des sourds entend donc protester contre cet état de fait au travers de son action «Alertes aux morts», et exige que l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) agisse enfin.

Depuis des années, souligne la FSS, «l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) néglige le respect des dispositions légales relatives à l’égalité des personnes handicapées; c’est ainsi que non seulement le système d’alarme par SMS annoncé pour 2017 a été abandonné, mais qu’en plus, les réunions avec les organisations des personnes malentendantes et sourdes ont été régulièrement annulées».