Publié le: 06 janvier 2020

Cours LPC à Villars, retour à chaud !

Cours LPC à Villars, retour à chaud !

Témoignages sur le week-end d’apprentissage et de perfectionnement des Langues Parlées Complétées, LPC en novembre dernier à Villars-sur-Ollon.

L’association pour les Langues Parlées Complétées, ALPC, a organisé un week-end d’apprentissage et de perfectionnement de la LPC avec une soirée sur le thème « Voyage autour du monde », tout en rythme et sons africains, les 23 et 24 novembre 2019 à Villars-sur-Ollon.

Le programme d’apprentissage et de perfectionnement de la LPC offre la possibilité aux participants d’apprendre les bases ou d’approfondir les connaissances en Langues Parlées Complétées. « Selon les disponibilités des animateurs et du nombre de participants, il est aisé de participer à des cours de décodage en français réservés aux personnes sourdes et malentendantes, au Cued Speech en anglais et à la EdLS en allemand », précise l’une des responsables du TEAM Genève.

Ces rencontres ont également permis de renforcer des contacts et des échanges d’expériences vécues durant les cours, dans un environnement décontracté.

« Les animateurs des groupes de code, qu’ils soient parents, amis de la LPC ou codeuses-interprètes, sont tous bénévoles. Le programme s’est déroulé sous le signe de la tolérance et du respect vis-à-vis de leur engagement », poursuit une des responsables. Quelque 300 personnes, dont une centaine d’enfants y ont participé ; témoignages.

 

Enseigner et apprendre

C’est avec enthousiasme que Valérie Genier, maman et codeuse-interprète, nous fait part de ses impressions. « Lors du dernier week-end LPC à Villars, j’ai eu la chance d’animer un groupe d’adultes « Moyen ».
La diversité des participants est toujours d’une très grande richesse ; parents, proches parents et professionnels se côtoient durant plusieurs heures de formation à la LPC ». Son objectif, en tant qu’animatrice, est d’essayer de répondre aux besoins et questions de chaque personne, de les faire progresser dans leurs apprentissages en créant une ambiance de groupe ouverte et sympathique. « Il est aussi essentiel de soutenir la personne qui souhaite prendre la parole pour partager avec nous des moments qu’elle a vécus, ou vit dans son quotidien. Ces temps d’échanges sont précieux et enrichissants ».

« C’était mon troisième week-end et c’est toujours avec un énorme plaisir que j’y suis allée. Mon objectif personnel est de pouvoir mieux communiquer avec deux de mes petites-filles atteintes d’une perte auditive évolutive. Ces week-ends, outre l’apprentissage du code LPC, sont une plateforme d’échanges entre participants de tous âges, y compris bien évidemment les enfants », explique Corinne Trehan, malentendante, grand-maman de deux petites filles malentendantes, pour qui toute la famille est solidaire et se donne à fond, afin de leur permettre d’évoluer au mieux dans le monde des entendants.

 

Au fil du week-end

Suivi instantané avec Myriam Mettral, maman de trois filles, dont Marion, qui est malentendante. - A notre arrivée, le hall de l'hôtel fourmillait d'activités, dont beaucoup pour les enfants. Après un petit discours d'introduction, nous rejoignons nos salles de cours, découvrons nos enseignantes et amis d'apprentissage. Le code s'anime, les doigts s'agitent et les muscles des avant-bras s’étirent… C’est déjà l'heure de l'apéro avant le repas et l'animation du soir tout en rythme avec le groupe africain Limanya, qui génère beaucoup d’enthousiasme.

Le lendemain, l'animation reprend peu à peu après le déjeuner. Les enfants repartent dans leurs groupes et nous voilà de retour dans nos salles de cours. Le code reprend ses droits, le niveau monte petit à petit. Nous progressons avec les signes, rigolons, partageons nos expériences de parents. Il est déjà l'heure du repas. L'après-midi, c'est la dernière ligne droite ; le code devient plus fluide, mais la fatigue se fait sentir. Certaines informations se perdent entre le cerveau et le bout des doigts.

Le cours se termine, le temps a passé très vite, j'ai de la peine à réaliser que c'est déjà la fin et nous voilà de retour dans la grande salle pour le bilan final. Quelques mots de remerciements et le rideau se referme sur cette édition. A mon tour de remercier toutes les personnes qui ont permis l'organisation de ce super week-end, et vivement le printemps ! -

 

A propos

Depuis sa fondation en 1983, l’ALPC est fière de compter aujourd’hui plus de 1100 membres et près de 500 familles qui bénéficient de formations, d’activités, de sorties, d’informations utiles et du réseau étranger, et également intégrer des groupes de pratique régionaux.

Le Comité de l’ALPC assure la gestion de l’association. Ce sont les TEAM qui organisent les week-ends et se relayent tous les deux ans. Genève, composé d’une douzaine de bénévoles, était aux commandes pour cette dernière édition. Prochain week-end prévu les 9 et 10 mai 2020, inscriptions dès le mois de février sur :  www.alpc.ch

 

Copyright Anoucha Betti