Publié le: 07 juillet 2021

De plus en plus de masques transparents homologués en Suisse

De plus en plus de masques transparents homologués en Suisse

Basée à Saint-Gall, l’entreprise familiale Flawa commercialise un masque à usage unique et à fenêtre transparente appelé MaXsmile, qui a obtenu une certification suisse. Maskit, un masque lavable utilisable durant trois mois a également reçu une homologation. Bien utile pour les malentendants, jusqu’à présent empêchés de recourir à la lecture labiale par les classiques masques chirurgicaux anti-covid.

Depuis le début de la pandémie, les malentendants s’en plaignent. Si l’usage du masque facial sert à limiter la propagation de la pandémie, il a représenté un véritable chemin de croix pour le très grand nombre de malentendants qui usent de la lecture labiale pour améliorer la compréhension des propos de leurs interlocuteurs.

Sans compter la difficulté de déchiffrer également les mimiques faciales, sources de précieuses informations en termes de communication. Heureusement, la mise en place progressive quoique très lente, de la commercialisation de masques transparents représente l’espoir d’une véritable libération.

Malentendants associés

Ainsi, la société familiale Flawa basée à Saint-Gall, vient d’obtenir la première certification pour la production de masques transparents en Suisse. Fabriqués localement, et conformes à la norme « N14683:2019+AC:2019 », ces masques sont munis d’une fenêtre de visualisation qui permet au malentendant de lire aisément sur les lèvres. Mieux encore : des personnes malentendantes ont été associées au projet afin que leurs besoins soient pris en compte dans le processus de développement de ces masques. « Nous étions conscients du problème car nous employons des personnes souffrant de déficiences auditives », rappelle ainsi Claude Rieser, le directeur de la société Flawa.

Une offre appelée à s’amplifier

Alors que l’entreprise fabrique actuellement près de 30'000 masques par semaine, la cadence devrait passer incessamment à 100'000 pièces hebdomadaires dès acquisition de machines permettant l’automatisation du placement de la fenêtre transparente.

Si Flawa a été la première à obtenir une certification suisse, de nombreux autres projets de fabrication de masques transparents sont dans les starting blocks. L’ancien horloger suisse Michel Jordi lance lui aussi un produit utile aux malentendants, Maskit, le premier masque de protection transparent, écologique et de fabrication suisse utilisable 3 mois et lavable une fois par semaine et répondant aux critères de la norme suisse « SNR30000:2021 ». Enfin, à noter qu’en association avec les entreprises Jean Gallay et m3 Groupe, ainsi que la start-up HMCARE, le canton de Genève entend également produire et commercialiser des masques transparents dès cet été.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com