ailloux du tunnel. Je les comptais à chaque voyage, mais soit il m’en manquait, soit j’en comptabilisais trop ». L’ancien métro avait été construit en 1958 et le travail de Richard s’est déroulé avant l’arrivée du M2. « Malgré ma passion pour mon métier, j’ai subi une perte auditive due aux nuisances phoniques, de ses moteurs et de sa ventilation, alors très bruyants », conclut-il. En 2024, l’Amicale de Lausanne fêtera ses 100 ans, tout comme notre magazine aux écoutes, numérisé depuis un peu plus d’un an. Longue vie aux mouvements engagés qui tentent d’améliorer le quotidien des malentendants ! Manifestations 2018 prévues par l’Amicale de Lausanne 24 février : assemblée générale et repas 24 mars : la traditionnelle fondue 28 avril : visite du zoo la Garenne (sous réserve de la météo) 26 mai : visite du nouvel aquarium-vivarium Aquatis 23 juin : sortie annuelle aux Rochers-de-Naye et repas 8 septembre : rencontre des Amicales romandes à La Chaux-de-Fonds 27 octobre : Gastronomie d’automne 08 décembre : fête de Noël " />

Des nouvelles de l’Amicale de Lausanne

L’Amicale des malentendants de Lausanne se porte-elle bien ? Rencontre avec son Président, Richard Vuille, pour faire le point.

C’est avec hospitalité et générosité que Richard Vuille, président de l’Amicale des malentendants de Lausanne, qui a fêté ses septante printemps en décembre dernier et Mireille Annen, vice-présidente, nous ont accueillis. Richard évoque son parcours et l’état des lieux de l’Amicale.

En 2008, année de l’élection à son poste de président, il dénombrait environ 95 membres contre 55 et 6 sympathisants aujourd’hui. « Le temps passant, certains sont décédés, d’autres ont démissionné et les jeunes manifestent peu de curiosité pour les Amicales des malentendants. Nous sommes conscients que celles-ci vont disparaître petit à petit et c’est bien dommage », explique-t-il.

Il faut dire que la génération actuelle correspond via les réseaux sociaux; espérons que des groupes de malentendants entretiennent des échanges, même séparés par un écran. « Leurs appareils auditifs ou implants sont de plus en plus sophistiqués et les boucles magnétiques de plus en plus présentes dans les lieux publics. Ces jeunes n’ont pas d’intérêt pour un groupe comme le nôtre; je pense également qu’ils n’ont pas la conscience ni la mesure de leur perte d’audition. Mais soyons optimistes, notre Amicale se porte bien même si son effectif diminue », poursuit le lausannois.

Une Amicale dynamique
Avant d’être appareillé, Richard entendait 10% d’une oreille et 40% de l’autre. Depuis une trentaine d’années dans l’amicale comme membre, il devient président en 2008. Avec ses collaborateurs et plus particulièrement Mireille Annen, ils continuent d’organiser bon nombre de manifestations, de rencontres et de loisirs. Cette dernière, sourde d’une oreille depuis sa petite enfance et entendant seulement 25% de l’autre a porté des appareils auditifs avant de posséder un implant depuis 2004.
Approchés sur les bancs d’un cours de danse voilà quarante-huit ans, les deux amis poursuivent leurs objectifs avec entrain. En bon initiateur, Richard Vuille développe également des concepts pour le bien-être de ses acolytes, comme inviter un interprète en langue des signes pour mieux traduire et faire comprendre ses discours lors de manifestations extraordinaires.

La sortie annuelle estivale 2017 a convié une dizaine de membres au train du chocolat du MOB. La croisière gastronomique sur l’océan Lémanique a, elle réjoui l’estomac de 25 convives et a précédé d’autres événements. Ceux-ci constituent d’une part la rencontre des Amicales romandes, organisée par l’association fribourgeoise des malentendants, AFM, avec une centaine de participants des amicales romandes et de Pontarlier – France. D’autre part, Gastronomie d’automne, la fête de Noël et le loto. Cette année, une série de manifestations riche en diversité est prévue. (Voir encadré ci-contre).

Richard Vuille a consacré sa vie professionnelle aux transports publics lausannois; il a notamment passé dix-huit années à conduire l’emblématique « ficelle » entre la gare de Lausanne Flon et Ouchy et le « fer à repasser ». « Dans la première, j’avais comme vue les cailloux du tunnel. Je les comptais à chaque voyage, mais soit il m’en manquait, soit j’en comptabilisais trop ». L’ancien métro avait été construit en 1958 et le travail de Richard s’est déroulé avant l’arrivée du M2.
« Malgré ma passion pour mon métier, j’ai subi une perte auditive due aux nuisances phoniques, de ses moteurs et de sa ventilation, alors très bruyants », conclut-il.

En 2024, l’Amicale de Lausanne fêtera ses 100 ans, tout comme notre magazine aux écoutes, numérisé depuis un peu plus d’un an. Longue vie aux mouvements engagés qui tentent d’améliorer le quotidien des malentendants !


Manifestations 2018 prévues par l’Amicale de Lausanne
24 février : assemblée générale et repas
24 mars : la traditionnelle fondue
28 avril : visite du zoo la Garenne (sous réserve de la météo)
26 mai : visite du nouvel aquarium-vivarium Aquatis
23 juin : sortie annuelle aux Rochers-de-Naye et repas
8 septembre : rencontre des Amicales romandes à La Chaux-de-Fonds
27 octobre : Gastronomie d’automne
08 décembre : fête de Noël