Emouvant voyage en Inde

Des Européens accompagnés de leur fille d’origine indienne, ça attire forcément l’attention en Inde. Mais quand cette fille et son mari sont en plus sourds, et qu’ils voyagent avec leur jeune enfant, l’intérêt est à son comble. Elisabeth Bangerter nous fait le récit d’un retour aux sources familial et émouvant dans un vaste pays aux multiples facettes. Avec à la clé, des rencontres surprenantes…

« Depuis plusieurs années, nous nous rendons régulièrement en famille en Inde, pays d’origine de notre fille Leena. A chaque voyage, nous consacrons une partie du temps disponible aux retrouvailles avec les témoins du passé de Leena, que nous avons retrouvés au fil des ans et qui font maintenant en quelque sorte partie de la famille. Pour notre fille comme pour nous, ce retour vers le passé est chargé d’émotions… C’est pourquoi nous réservons une partie du voyage à la découverte de ce vaste  pays aux multiples facettes, histoire de récupérer un peu…

Sur les canaux du Kerala

Début janvier 2011, nous entamons la partie touristique de notre séjour en Inde sur les canaux du Kerala qui bordent la mer d’Oman, le long de la côte sud-ouest du pays. Nous embarquons pour deux jours sur un kettuvalla, un bateau traditionnel en roseaux et nattes de riz tressées, qui nous emmène sur un réseau de lagunes et de canaux de 200 km2. L’équipage se compose d’un capitaine-barreur, d’un maître d’hôtel et d’un cuisinier ! Dans un paysage de rizières et de cocotiers, nous assistons à la vie quotidienne des villageois. Tous les déplacements se font en bateau, nous croisons les élégantes barques des pêcheurs, des écoliers, du marchand de légumes et du laitier.

Dans la soirée, le maître d’hôtel me tend son téléphone: « un appel pour vous, madame ! ». C’est le loueur de bateaux qui nous avait observés à l’embarquement: six Européens, et parmi eux un couple sourd « indo-suisse » avec un enfant, ça attire l’attention ! Mon interlocuteur m’explique que sa sœur a un fils sourd et qu’elle aimerait nous rencontrer. Rendez-vous est pris pour le lendemain matin au débarcadère.

Rencontre avec la famille Thomas

Au matin, la famille Thomas (de nombreux Indiens de confession chrétienne portent ce patronyme, ndlr), papa, maman et Philip, leur fils sourd, nous attendent. Philip a une vingtaine d’années, il est devenu sourd en raison d’une méningite pendant sa première année de vie. Les questions fusent: comment vit un couple sourd avec un enfant entendant ? Notre fille Leena et son mari Olivier répondent, alors que nous traduisons en anglais, car Philip sait lire sur les lèvres: « oui, disent-ils. Nous sommes un couple sourd profond, notre fils Malik est entendant, il est bilingue français-langue des signes, nous n’habitons pas chez les grands-parents, nous avons notre propre appartement, notre propre voiture, notre propre travail, etc., etc. »

La maman de Philip n’en croit pas ses yeux: elle ne pouvait pas imaginer un couple sourd vivant en toute indépendance ! C’est que nous sommes en Inde et qu’il serait temps de choisir une épouse pour leur fils. Philip préférerait une épouse sourde, comme lui, mais sa maman nous exprime sa grande angoisse: un couple sourd ne risque-t-il pas d’avoir un enfant sourd ? Cette éventualité pèse lourd dans la balance.  Quelle épouse sera choisie pour Philip ?

Les adresses ont été échangées, peut-être aurons-nous bientôt des nouvelles. Et lors de notre prochain séjour, nous sommes attendus dans la famille Thomas…

Elisabeth Bangerter, Tavannes

 

Comment y aller?

L’Inde est un continent et pas seulement un pays. Immense, elle ne se visite pas en quelques jours et y voyager nécessite une préparation minutieuse. A cet effet, le Guide du Routard, le Lonely Planet, et… internet sont très utiles. Immense, multiple et diverse, l’Inde ne laisse aucun voyageur indifférent: si certains éprouvent un coup de foudre à peine le pied posé sur son sol, d’autres détestent purement et simplement ce pays de forts contrastes, géographiques, sociaux et humains, à la culture millénaire. En Suisse de nombreuses agences de voyage organisent des séjours sur mesure, ce qui reste la meilleure option pour ceux qui s’y rendent pour la première fois et n’y connaissent personne. Moyennant une ou plusieurs escales, la plupart des compagnies aériennes européennes desservent Bombay et New Delhi, les deux grandes villes indiennes. Sur place, le plus simple est de voyager en bus, ou en voiture avec chauffeur, une bonne formule pour arriver à destination. Très utile également, le train, à condition de réserver ses places longtemps à l’avance. A noter enfin que la pratique de l’anglais, parlé partout dans le pays, est très utile.