http://www.entendrelessentiel.com.   " />

« Entendre l’essentiel » pour mieux communiquer

Une jeune malentendante crée un site dédié aux personnes qui souhaitent mieux communiquer et mieux vivre la perte auditive.

Le parcours d’Armelle Rapin est haut en couleurs, riche d’initiatives, d’échanges et d’émotions. Portrait de cette jeune franco-suisse qui a conçu un site atypique.

Le projet de créer le site « entendre l’essentiel » émane du constat que les personnes malentendantes ont tendance à s’isoler et à mal vivre leur handicap et que les gens qui les entourent esquivent souvent le contact, juste parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre. La concept du site et du blog d’Armelle consiste à partager son vécu de personne malentendante, et à expliquer aux entendants comment mieux communiquer avec leurs amis, collègues et proches malentendants.

« En effet, je propose un espace aux personnes sourdes et malentendantes et leur suggère des idées pour mieux vivre le quotidien. J’espère qu’elles se sentent moins seules face à ce qu’elles vivent. Le blog s’adresse aussi à tous ceux qui côtoient de près ou de loin des personnes sourdes ou malentendantes, afin qu’ils puissent mieux comprendre nos difficultés et apprendre comment communiquer avec nous de manière plus fluide ».

Carnet de route

Malgré une perte auditive d’environ 10% diagnostiquée à l’âge de douze ans, la jeune femme a vécu un beau parcours scolaire et universitaire dans sa région du Sud-ouest, où elle a également suivi des cours de musique, ainsi que l’apprentissage de trois langues étrangères.

Elle a ensuite perdu 30% d’audition à l’âge de 28 ans, avec une perte plus prononcée dans les fréquences moyennes. Quelques années plus tard, elle a perdu 20% supplémentaires, pour atteindre 50% de perte bilatérale.

Comment affronter de telles épreuves ? « J’ai d’abord traversé une longue période de déni, m’appuyant sur des stratégies de bluff et de compensation, avant d’accepter de porter enfin des appareils auditifs. Aujourd’hui, je remarque une amélioration. Je me bats beaucoup moins contre mon handicap et mon énergie se dirige plus vers une acceptation de ce qui est ».

A travers son blog plutôt intimiste, qui touche à la vulnérabilité des émotions et des difficultés de la perte auditive, la jeune femme partage ses expériences, ses peurs, ses souffrances et ses joies au fil des jours. L’espoir aussi et le désir ardent de continuer à vivre, à communiquer, à avoir accès à la culture et à la musique.

Ses lecteurs viennent souvent confirmer et renforcer son témoignage à travers leur vécu. Ce partage permet de rester positif et de trouver des solutions aux difficultés rencontrées.

Active dans la communication

Armelle est traductrice indépendante en français, anglais et allemand. Elle écrit également des nouvelles et des romans à ce jour encore peu publiés et a rédigé des articles pour la revue Sourdine, de l’association des devenus sourds et malentendants du Québec, ADSMQ.

Mandatée par la mairie de sa ville de Charente, elle a réalisé des interventions afin de sensibiliser les agents d’accueil à la communication avec les personnes malentendantes. C’est en participant à des réunions auprès du groupe Agenda 22 des mêmes services administratifs, qu’elle a développé des actions de sensibilisation, d’accessibilité et de mises aux normes par rapport aux différents handicaps. « Je défends les besoins et points de vue des malentendants dans ces réunions qui sont très enrichissantes », précise encore Armelle.

Sixième sens

Au niveau personnel, la jeune femme apprend pas à pas à reconnaître et mettre en valeur ses atouts. Sens de l’observation, intuition et ressenti sont autant d’outils qui l’accompagnent journalièrement, constituant des portes qui s’ouvrent, quand la porte de ses oreilles se ferme. Au lieu de vouloir faire preuve de force et de courage et de se battre pour avancer, Armelle a choisi de se diriger vers l’acceptation et le lâcher-prise. « La question que je me pose constamment est : si cette porte se ferme, alors quelles sont celles qui s’ouvrent ? Au lieu de me sentir victime de ma perte auditive, de penser pourquoi moi, c’est injuste, j’ouvre les yeux et je regarde autour de moi. Cette attitude me permet de voir et d’avoir accès à des détails et des éléments que la plupart des entendants ne remarquent pas », conclut-elle.

Accepter les choses telles qu’elles sont, modifier sa façon de penser et ne plus voir le handicap comme un obstacle sont des sentiments qu’habitent la jeune femme et qui l’amènent à poser un regard plus doux et plus tendre sur ses oreilles.

http://www.entendrelessentiel.com.