Please Login otherwise your session will stop in

Publié le: 16 juil 2018

Evolution de la réadaptation professionnelle

Evolution de la réadaptation professionnelle

En Suisse Romande, les prestations de l’AI, en lien avec les affections « surdité », « dureté bilatérale de l’ouïe » et « autres atteintes de l’ouïe » s’élevaient à 13’027 en 2016 et 12’528 en 2017. Précisions.

Le Département fédéral de l’intérieur a communiqué le mois dernier en faits et chiffres l’évolution de la réadaptation professionnelle de l’assurance-invalidité, qui continue d’étendre sa palette d’outils.

La Porte-parole du Service médias de l’OFAS, Sabrina Gasser répond à nos questions. Pouvez-vous quantifier le nombre de personnes ayant droit à une aide en Suisse romande?

– Les affections « surdité », « dureté bilatérale de l’ouïe » et « autres atteintes de l’ouïe (surdité unilatérale, tintement de l’oreille » pour la Suisse romande (FR, GE, JU, VD et VS) se montent à 13’027 en 2016 et 12’528 en 2017. (voir encadré ci-contre).

Combien de personnes en Suisse retrouvent un travail suite à une réadaptation professionnelle ?

– La Conférence des offices AI (COAI) recense 20’133 personnes atteintes dans leur santé en 2017. Par ailleurs, le nombre d’assurés qui ont pu se maintenir en emploi ou ont retrouvé une place de travail avec l’aide des employeurs et des offices AI, est publié sur une base annuelle. https://www.ivsk.ch/fr/medias-et-publications/communiques-de-presse#a-1928. L’OFAS a également mis en place un monitoring de l’insertion professionnelle, https://www.newsd.admin.ch/newsd/message/attachments/52379.pdf.

Des métiers ciblés pour les malentendants existent-ils ?

– Non, chaque cas est examiné individuellement. Une formation est proposée en fonction des compétences, des intérêts et des limitations de chaque personne assurée.

Selon l’art. 15 LAI, « l’assuré, auquel son invalidité rend difficile le choix d’une profession ou l’exercice de son activité antérieure a droit à l’orientation professionnelle ».

La circulaire sur les mesures de réadaptation d’ordre professionnel (CMRP) précise sous le chiffre 2001 que : « L’orientation professionnelle, qui inclut les conseils aux adultes en matière de carrière, a pour but de cerner la personnalité des assurés et de déterminer leurs capacités et dispositions sur lesquelles fonder le choix d’une formation ou d’une activité professionnelle appropriée, ou d’une activité dans un autre domaine, voire un placement adéquat.

La personne assurée peut, si nécessaire, recevoir le soutien d’un coach durant sa formation. En Suisse allemande, il existe un centre de formation professionnelle pour les personnes sourdes ou malentendantes (« Berufsschule für Hörgeschädigte » à Zurich), en Suisse romande, un soutien est offert par plusieures institutions comme par exemple le Centre pour enfants sourds de Montbrillant, www.soo5.ch ou Cap Intégration Genève, https://edu.ge.ch/site/capintegration/.

Le nombre croissant de personnes qui ont accompli des mesures visant la réadaptation professionnelle confirme que l’assurance-invalidité, a, ces dix dernières années, ciblé ses efforts sur le renforcement de la réadaptation. L’augmentation récente n’a pas été aussi forte que les années précédentes. On s’attend à ce que cette tendance se poursuive de manière similaire à l’avenir.

Et Sabrina Gasser de conclure : « Les personnes malentendantes qui le peuvent continueront à bénéficier de mesures de réadaptation professionnelle si celles-ci aident à mieux les intégrer. »

[border-around color=”blue”]Prestations dans le cadre de la surdité

Les prestations de l’AI en 2016 et 2017, en lien avec les affections « surdité », « dureté bilatérale de l’ouïe » et « autres atteintes de l’ouïe (surdité unilatérale, tintement de l’oreille » pour la Suisse romande (FR, GE, JU, VD et VS) ont été statistiquées comme suit :

[/border-around]

 

 

Image copyright: AFUL