France voisine : Journée des amicales à Pontarlier

Avec ses 400 associations pour 19’000 habitants, Pontarlier en France voisine fait preuve d’un dynamisme social, économique et culturel impressionnant. La Journée des amicales qui s’y est tenue le 23 juin dernier a été une belle occasion pour l’Association des sourds et malentendants de Pontarlier de mieux faire connaître l’exceptionnel patrimoine de sa ville.

Chaque année, la Journée des amicales est une occasion unique pour nombre de malentendantes et malentendants de se retrouver pour plusieurs heures sympathiques et conviviales. Après la Chaux-de-Fonds l’année dernière, c’est la charmante petite ville de Pontarlier, en France voisine, qui a relevé le défi d’organiser et de mettre en place une journée particulièrement réussie. Le 23 juin dernier, une soixantaine de malentendants, en provenance de plusieurs amicales s’y sont en effet retrouvés dès 9 heures du matin sous un soleil radieux.

« J’ai été invitée à la Chaux-de-Fonds l’an passé, raconte Pascale Roussillon, présidente de l’Association des sourds et malentendants de Pontarlier depuis quatre ans. C’est à cette occasion que nous nous sommes proposés d’accueillir la Journée 2012, et nous y travaillons depuis le mois de septembre dernier. Pour nous, c’est une superbe occasion de faire connaître Pontarlier à nos amis suisses ».

400 associations !

Il faut dire qu’entre l’Association des sourds et malentendants de Pontarlier et la Suisse romande, se vit une véritable idylle qui dure depuis longtemps. Et pour cause: l’Association a été fondée par la très énergique Marie-Marcelle Rampin, ancienne présidente de l’Amicale des malentendants de Lausanne et installée dans la ville française depuis de longues années.

« Quand je suis arrivée ici, se souvient Marie-Marcelle Rampin, il n’y avait aucune association pour les malentendants. Je me suis aussitôt dit qu’il fallait faire quelque chose ». Et très vite, la nouvelle association connaît un grand succès, sous l’impulsion de sa première présidente, mais aussi grâce au légendaire engagement associatif de ses habitants, la capitale du Haut-Doubs comptant au total près de 400 associations pour… 19’000 habitants.

Et pour cette Journée des amicales 2012, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’association de Pontarlier a concocté un programme très riche, organisé avec rigueur et minutie. Dès leur arrivée à 9 heures du matin, les invités ont été conviés à un chaleureux petit-déjeuner, non loin de l’Hôtel de Ville, dans les locaux du Théâtre municipal Bernard Blier, mis à disposition par la Municipalité de Pontarlier. Une Municipalité qui n’a d’ailleurs ménagé aucun effort pour faire de cette journée une véritable réussite: prêt d’une salle de projection alors même que celle-ci était déjà réservée pour la répétition d’un gala, autorisations de parking pour les cars, apéritif offert à tous les invités, etc.

Distillerie Guy

Dès 9 heures 30, les amicaliens se sont scindés en deux groupes, l’un qui a effectué une rapide visite guidée des hauts-lieux de la ville (église, caserne, ponts, places, statues, etc.), tandis que l’autre groupe s’est rendu à la célèbre distillerie Guy, dernière distillerie familiale de Pontarlier où se sont succédé quatre générations de distillateurs depuis 1890. Car c’est au 19ème siècle, suite à l’installation du Suisse Henri Louis Pernod, que Pontarlier s’est érigée en véritable capitale de l’absinthe, la célèbre « fée verte » qui marquera durablement de son empreinte le développement de la ville.

A 11 heures précises, commença ensuite la partie la plus « protocolaire » de la journée, avec la chaleureuse allocution de bienvenue prononcée par la présidente Pascale Roussillon, suivie par celle de Gilbert Balaguer, Adjoint au maire de la ville. Ce fut ensuite au tour de Ginny Siegrist vice-présidente de forom écoute, de lire une brève déclaration en lieu et place de la présidente Michèle Bruttin, malheureusement retenue à la dernière minute pour raisons de santé.

Riche patrimoine

Tous les participants ont ensuite été invités à découvrir, dans la salle du Théâtre Blier, un court film de présentation de la cité du Haut-Doubs, abordant les dimensions historiques, culturelles, géographiques mais aussi économiques et architecturales de la cité. Un patrimoine d’une telle richesse, qu’il valut à la ville de se voir décerner en 2004, le très envié label « Les plus beaux détours de France ».

Après une pause de midi consacrée à un délicieux repas dans le magnifique cadre de l’Hôtel-Restaurant Le Lac à Malbuisson, les convives ont ensuite terminé la journée par une visite du Larmont, au lieu-dit le Gounefay, sur les hauteurs de la capitale du Haut-Doubs, suivie d’une visite du Musée de Pontarlier.

En fin de journée, ce sont des visiteurs visiblement ravis qui se sont séparés, non sans se donner rendez-vous en 2013 pour la prochaine Journée des amicales, qui sera organisée par le comité de l’amicale des malentendants de Morges et la Côte (Amalco).