https://www.ge.ch/spc_ocpa/ Formation de conseillère en aide auditive : www.agdm.ch/   " />

Genève : aide auditive pour les séniors

Unique en Suisse romande, l’AGM  (Association Genevoise des Malentendants) propose un service d’entretien des aides auditives dans les EMS, remboursé par le Service des Prestations Complémentaires. Il devrait bientôt être proposé aux autres cantons.

Membre du personnel de l’AGM la conseillère en aide auditive, Marylise Pesenti, se rend dans des Etablissements médico-sociaux genevois trois fois par semaine à raison d’une visite environ tous les deux mois, en dehors des heures de loisirs et d’activités, afin de prêter assistance aux porteurs d’appareils auditifs et de veiller au port des prothèses.

« En charge de contrôler leurs appareils acoustiques et les piles, je vérifie également une éventuelle détection de bouchon ; parfois l’appareil est simplement occlus par le cérumen. Mon travail consiste aussi à tester son bon fonctionnement, remplaçant le tuyau ou filtre si nécessaire et à nettoyer l’embout par ultrason », explique la conseillère.

Il est, par ailleurs, avéré que les bouchons de cérumen sont plus fréquents chez les personnes âgées. En cause, la conjonction d’une augmentation de la sécrétion liée à la pilosité, provoquant un ralentissement de l’activité d’évacuation par les cils.

Une prestation de qualité
Certains résidents sont rassurés de voir arriver Mme Pesenti avec son chariot. « Ils me considèrent un peu comme une magicienne, certains se réjouissent du prochain rendez-vous qu’ils notent soigneusement dans leur agenda. Il est toutefois difficile de communiquer avec eux lorsque je nettoie leurs appareils, mais une étincelle de bonheur apparaît dans leurs yeux lorsqu’ils fonctionnent à nouveau, leur permettant de sortir de leur isolement », poursuit Marylise Pesenti.

Cette tâche s’effectue toutes les six à huit semaines. Elle est reconnue et prise en charge par le Service des Prestations Complémentaires, SPC, à hauteur de 52 frs, excepté pour les résidents privés. Un contrôle médical auprès d’un spécialiste coûterait plus cher, sans compter le déplacement s’élevant à une centaine de francs.

Le remplacement des piles varie entre une à deux semaines ; certains résidents sont capables de le réaliser eux-mêmes. Le remboursement des piles est partiel, soit 40 frs pour une prothèse et 80 frs pour deux appareils.

« Les collaborateurs sont très satisfaits de l’intervention de Mme Pesenti ; c’est une assurance du bon fonctionnement des appareils auditifs de nos résidents. De plus, elle réalise un retour auprès du personnel soignant et de moi-même après chaque intervention et répond à nos demandes spécifiques », ajoute l’infirmière-cheffe de l’EMS les Mouilles au Petit-Lancy, Pascale Covin.

Si le personnel soignant a la possibilité d’exécuter le nettoyage des tuyaux à l’aide de kits obtenus en pharmacie, il est nécessaire de suivre une formation de conseillère en aide auditive pour être à même de tester le bon fonctionnement des appareils. Celle-ci se présente auprès des établissements médico-sociaux genevois, en milieu hospitalier ou à domicile, visitant les seniors porteurs d’appareils auditifs qui subissent des problèmes de mobilité. »

Bientôt dans les autres cantons ?
Le président de l’AGM, le Dr Pierre Liard, ainsi que la vice-présidente, Yolande Bosshard, ont rencontré le ministre de la Santé, Mauro Poggia, pour lui demander que ce service soit proposé à l’Aide du maintien à domicile du canton de Genève, IMAD.

Après une première visite au responsable des opérations, un nouveau rendez-vous est fixé le 17 mai prochain, pour présenter la fonction de l’AGM et le travail de Mme Pesenti aux gérants sociaux des Immeubles avec Encadrement pour Personnes Agées, IEPA. Une autre séance est déjà programmée à l’automne.

« Depuis notre entrevue avec M. Poggia, les choses bougent enfin ! Nous avions déjà abordé l’IMAD par le passé, mais rien n’avait été proposé. Si cette action atteint son but, nous pourrons la proposer à d’autres cantons. Lorsque j’exerçais encore en qualité d’ORL, j’étais confronté à des pensionnaires d’EMS qui portaient des prothèses auditives défectueuses, avec des piles plates, quand il y en avait, avec la prothèse droite placée dans l’oreille gauche et inversement. Ce service me paraît donc indispensable », s’exclame le Dr Pierre Liard.

Proposé par l’AGM à tous les EMS du canton, certains d’entres eux n’ont pas souhaité y adhérer. « Il semblerait qu’ils aient du personnel qualifié pour le faire… » renchérit le docteur. Ceux qui ont adhéré à ce service préfèrent cette option plutôt que former des employés qui changent fréquemment. Par ailleurs, nombreux sont les établissements médico-sociaux qui ont tendance à diminuer leur personnel qualifié, comme récemment décrit dans la presse.

Marylise Pesenti, de son côté, estime ce travail varié et à grande valeur humaine. Suite à un cours et de précieux conseils du Dr Liard, suivi d’une formation auprès de trois acousticiens de la place de Genève, elle a pu mettre en pratique son travail.

Plus d’infos sur :

SPC, Service des Prestations Complémentaires : https://www.ge.ch/spc_ocpa/

Formation de conseillère en aide auditive : www.agdm.ch/