Please Login otherwise your session will stop in

Publié le: 17 janvier 2019

Handicap en Valais : perspectives d’avenir

Handicap en Valais : perspectives d’avenir

Après les élections des membres de la Constituante valaisanne en novembre dernier, quel horizon pour les personnes malentendantes ou subissant un handicap ?

A la suite des élections du 25 novembre dernier, 130 personnes parmi 645 candidats ont été élues pour créer la Constituante. Leur entrée en fonction du 17 décembre 2018 marque un temps fort. Ils vont travailler pour réviser intégralement la constitution vieille de cent-onze ans. La Constituante fonctionne indépendamment du Grand Conseil du Valais et c’est le Conseil d’Etat qui a décrété que les représentants élus devront la mettre en place au plus tard dans les quatre ans à venir.

On compte en Valais environ 50’000 personnes touchées par un handicap, notamment la déficience auditive et la Constituante ne laisse apparaître aucun principe juridique en leur faveur.

Selon l’article 18/C-VS des droits sociaux, l’Etat fonde ou soutient par des subsides les établissements d’éducation pour l’enfance malheureuse et d’autres institutions de bienfaisance. Il faudra donc que la nouvelle Constituante inscrive des bases d’intégration à l’école, ainsi que des bases d’interdiction de discrimination, pour rompre l’inégalité pour les personnes handicapées.

Tous les thèmes relatifs aux droits des personnes, notamment des droits sociaux, seront traités selon un découpage thématique et un calendrier qui seront établis, puis acceptés.

Nous reviendrons sur leur contenu dans un article de fond d’ici quelques mois, lorsque les commissions et les représentants du domaine du handicap seront mis en place.

 

© Etat du Valais.