Indices de déficience auditive chez les petits

De nombreux parents ne sont pas conscients des signes avant-coureurs d’une déficience auditive chez leurs enfants.

Beaucoup de parents ne sont pas conscients des signes avant-coureurs de la déficience auditive. Et beaucoup d’entre eux attendent trop longtemps avant d’agir en observant enfin les symptômes, selon une étude américaine.

Selon cette même étude, 46% des audiologistes et orthophonistes des États-Unis ont l’impression que les parents ne sont pas au courant des signes avant-coureurs d’une déficience auditive chez leur enfant.

L’étude a révélé qu’aux États-Unis, près de 40% des audiologistes et près de 30% des orthophonistes constataient qu’en moyenne, les symptômes de déficience auditive ne sont pas détectés chez les enfants pendant six mois à un an. Même si près de 60% des audiologistes et des orthophonistes ont indiqué que leurs patients sont conscients de l’importance de la détection précoce des problèmes de parole, de langage et d’audition, les audiologistes et orthophonistes croient que les parents attendent en moyenne 6 mois à 1 an avant qu’ils agissent lors de la première observation des symptômes de déficience auditive chez leurs enfants.

« Il y a une période critique de développement au cours des sept premières années de la vie et si vous manquez cette période critique de développement de la langue, l’enfant aura des problèmes d’élocution et de langage à long terme », a déclaré le Dr Desjardins, professeur en audiologie à l’Université du Texas El Paso (UTEP) aux États-Unis.

Les audiologistes et les orthophonistes estiment que le principal obstacle à la détection précoce des troubles de la communication est le manque de sensibilisation. Dans l’ensemble, 35% des audiologistes et 47% des orthophonistes estiment qu’un manque de sensibilisation explique pourquoi de nombreux parents ne détectent pas les symptômes tôt.

L’étude consistait en un sondage en ligne qui a été envoyé à un échantillon aléatoire d’audiologistes et d’orthophonistes certifiés par l’American Speech Language Hearing Association en 2018. L’étude comptait au total 1.121 réponses.

Sources : « Résultats de l’enquête ASHA Early Detection » et www.ktsm.com

10 signes que votre enfant peut avoir une perte auditive
Les parents peuvent surveiller les signes qui indiquent une perte auditive chez les enfants plus âgés même si les aptitudes du langage sont déjà développées.
Néanmoins, les directives suivantes de la American Hearing Health Foundation (Fondation Américaine de la Santé de l’Audition) peuvent aider les parents à détecter une perte auditive acquise possible. (voir encadré ci-contre).

Identification d’une perte d’audition possible chez les bébés
A 3 mois, votre bébé reconnaît votre voix et fait des bruits de gazouillis. Bruits soudains et forts devraient surprendre votre bébé. A 6 mois, votre bébé reconnaît les sons de la parole et des bruits familiers. Avec des bruits intéressants, votre bébé tourne la tête, et votre bébé joue avec sa propre voix et rit. Votre bébé utilise également sa voix pour indiquer le plaisir et l’inconfort. A 9 mois, votre bébé comprend des mots simples comme «maman» et «papa», «non», «bye-bye» et son propre nom. A 12 mois, votre enfant peut prononcer un ou plusieurs mots réels et reconnaissables.

A 18 mois, votre enfant comprend des phrases simples et récupère des objets familiers sur demande, et prononce de 20 à 50 mots et des phrases courtes et votre tout-petit apprend de nouveaux mots chaque semaine. A 24 mois, le vocabulaire parlé de votre enfant devrait être de 200 à 300 mots et des phrases simples peuvent être dites. Les adultes qui ne sont pas près de lui chaque jour peuvent comprendre la parole de votre enfant. Un enfant de cet âge doit également être en mesure de s’asseoir et d’écouter pour la lecture de livres. Si vous soupçonnez une déficience auditive chez votre enfant, vous devriez contacter votre médecin généraliste de famille.
Source: http://www.hsuoracle.com

Tester l’audition des enfants
Les enfants en bas âge et les nouveau-nés ne peuvent subir les mêmes tests que les adultes ou les enfants plus âgés. Pour évaluer les capacités auditives de jeunes enfants, il faut employer d’autres méthodes de test. Les tests sont souvent effectués par un inspecteur des services de santé ou à l’hôpital.

L’évaluation de l’audition peut consister en des tests électrophysiologiques indolores qui ne demandent aucune réaction physique de l’enfant en bas âge, ou en des tests qui apportent des informations de base. Voici des tests courants, qui ne sont normalement pas tous effectués chez le même enfant : manipulation de stimuli sonores qui représentent diverses gammes de fréquences (tambour, hochet, clochette, etc.).

Test du champ acoustique avec renforcement visuel, l’enfant est exposé à divers sons émis par des haut-parleurs. Le résultat donne une approximation des seuils à certaines fréquences.

Les tests avec casque sont employés avec les bébés et les jeunes enfants qui sont assez mûrs pour tolérer ce type de test, qui apporte des informations spécifiques sur la déficience auditive.

Le test d’oto-émissions acoustiques (EOA) utilise des écouteurs insérés dans l’oreille et raccordés à un microphone et un récepteur dans chaque canal auditif. Les sons sont transmis dans l’oreille, puis les sons émis par la cochlée sont enregistrés dans le canal auditif. L’analyse de ces émissions permet de déterminer les seuils à certaines fréquences.

Pour le test de réponse du tronc cérébral (RTC), on place des électrodes à divers endroits de la tête et de l’oreille. Un stimulus acoustique est présenté à chaque oreille, par l’intermédiaire soit d’un casque, soit d’écouteurs insérés. L’analyse des ondes du tronc cérébral révèle les seuils des capacités auditives.

Les résultats du test d’audition sont reportés sur un graphique appelé audiogramme, qui vous permettra de savoir si votre enfant souffre effectivement d’une déficience auditive et, dans l’affirmative, de quel type et à quel degré.

En outre, les enfants dont la déficience auditive est soupçonnée ou confirmée sont généralement envoyés chez un spécialiste en vue d’une évaluation complète du développement de la parole. Cette information est utilisée en conjonction avec le test d’audition. Sources hear-it.org.

 

Directives d’authentification de la Fondation Américaine de la Santé de l’Audition

– Votre enfant semble bien entendre à certains moments, et ne répond pas à d’autres moments.

– Votre enfant veut le volume du téléviseur plus fort que les autres membres de la famille.

– Votre enfant dit plus souvent « quoi ? ».

– Votre enfant avance une oreille pour écouter, ou se plaint qu’il ne peut entendre que de sa « bonne oreille ».

– Baisse des notes de votre enfant ou son enseignant note qu’il ne semble pas entendre ou répondre aussi bien en classe que les autres enfants.

– Votre enfant dit qu’il ne vous a pas entendu. Cela peut sembler évident, mais beaucoup de parents estiment que leurs enfants ne font pas attention alors qu’en fait, il peut y avoir une perte auditive non identifiée.

– Il semble que votre enfant ne fait tout simplement pas attention.

– Votre enfant commence à parler plus fort qu’auparavant.

– Si votre enfant vous regarde intensément lorsque vous lui parlez, comme si en se concentrant ainsi, il peut dépendre plus des indices visuels pour l’interprétation de la parole.

– Vous avez juste un sentiment, mais vous ne pouvez pas mettre le doigt sur ce qu’est votre préoccupation. Ne vous arrêtez pas à cela. Demandez conseil à votre médecin pour vous rassurer.

– Si vous soupçonnez une déficience auditive chez votre enfant, vous devriez contacter votre médecin généraliste de famille.

Sources : www.hsuoracle.com.

Sources photo : Entendre l’essentiel