Publié le: 12 novembre 2020

Insolite : un appareil auditif à moins de… 1 franc !

Insolite : un appareil auditif à moins de… 1 franc !

Une équipe américaine vient de concevoir un kit d’appareil auditif à monter soi-même et qui coûterait à peine 1 franc. Destiné à ceux qui souffrent de presbyacousie, il serait peu utile sous nos latitudes, mais pourrait faire le bonheur de millions de malentendants âgés dans les pays à très faibles revenus.

Le low cost ferait-il enfin irruption dans le monde très compétitif et très onéreux de l’audiophonie ? En Suisse, on le sait bien, les audioprothèses coûtent cher, très cher, et ce n’est pas le maigre forfait accordé par l’AI qui permettra au plus grand nombre de financer un appareil auditif correspondant aux besoins réels de chaque malentendant. On n’ose donc imaginer l’enjeu pour des pays à plus faible pouvoir d’achat.

Des chercheurs du Georgia Institue of Technology aux Etats Unis viennent de développer un kit de création intitulé LoCHAid qui permet à chacun de fabriquer son propre appareil auditif. Son objectif : permettre de suppléer à moindre coût à la perte auditive liée à l’âge, l’une des plus fréquentes si l’on tient compte du vieillissement de la population mondiale. Exit donc les pathologies de l’oreille, dégénératives où infectieuses qui elles, continueront à relever de technologies spécialisées, personnalisées et fort onéreuses.

« Le défi que nous nous sommes fixé était de construire une aide auditive minimaliste et de déterminer à quel point elle serait utile aux millions de personnes qui pourraient l’utiliser, explique Saad Bhamla, assistant-professeur à l’Ecole d’ingénierie chimique et biomoléculaire du  Georgia Institute of Technology, à l’origine du projet. Le besoin en est évident car les aides auditives classiques coûtent cher et seule une petite partie de ceux qui en ont besoin y ont accès ».

Assemblé en 25 minutes !

Facile à assembler, en moins de 25 minutes, l’appareil LoCHAid aurait une durée de vie d’un an et demi, contre 3 à 4 ans pour les audioprothèses dites classiques. Il reste en revanche facilement réparable et produit en masse reviendrait à moins de… un franc (hors frais d’assemblage et de distribution), la somme du coût de ses composants électroniques.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, Saad Bhamla détaille le processus de fabrication du LoCHAid, ajoutant sur un petit circuit imprimé, un amplificateur et un filtre de fréquence. Il installe ensuite un bouton de volume, un bouton d'allumage, une prise jack pour brancher des écouteurs et une batterie lithium-ion.

Au final, on obtient un appareil plus volumineux qu’une aide auditive classique et qui devra se porter en collier autour du cou. Selon un article publié le 23 septembre dernier par la revue scientifice Plos One qui l’a testé, le LoCHaid assure une amplification sonore d’au moins 15 décibels, tout en préservant les tonalités graves.

L’équipe du Georgia Institute n’entend en tout cas pas en rester là : elle travaille sur un prototype d’appareil un peu plus onéreux à 7 francs, plus facile à porter mais qui nécessiterait plus de connaissances techniques pour être assemblé.

Si vous avez l’âme d’un bricoleur/euse et souhaitez tenter l’aventure, l’ensemble du processus de fabrication du LoCHAid 1, en open source, peut être téléchargé et consulté sur Git Hub.