Publié le: 25 mai 2022

L’Association fribourgeoise des malentendants et Pro Audito Freiburg fusionnent

L’Association fribourgeoise des malentendants et Pro Audito Freiburg fusionnent

Organisant de longue date des activités communes, les deux associations fribourgeoises de malentendants, l’une francophone et l’autre germanophone, fusionnent pour former une seule et nouvelle entité, bilingue.

Pour une première c’est une première et la tendance des fusions, au-delà de celle des communes que l’on observe un peu partout en Romandie ces dernières années, est peut-être en train de gagner le monde associatif. Le mois d’avril dernier, l’Association fribourgeoise des malentendants (AFM) et Pro Audito Freiburg, son homologue cantonale de langue allemande, entérinaient au cours de leurs assemblées générales respectives, et à l’unanimité de leurs membres, leur fusion. Désormais à Fribourg, une seule association fédèrera tous les malentendants du canton.

A l’origine de la démarche, Pro Audito Freiburg, fondée il y a 70 ans, et qui peinait à trouver de nouveaux membres ainsi qu’un successeur à son actuel président, Leander Heldner.  « Devant la difficulté, il a cherché des alternatives raconte Christophe Lesimple, président de l’AFM. Il a envisagé se tourner vers Berne avant de nous approcher, car nous sommes dans le même canton et nous avons des liens étroits depuis très longtemps, en organisant par exemple des sorties communes ».

Contrat de fusion

Pour l’AFM, la proposition de Pro Audito a d’abord suscité une véritable réflexion. De loin pas par réflexe de rejet, mais plutôt par souci de bien faire: « Nous nous sommes interrogés parce que fusionner avec Pro Audito impliquait pour nous de bien faire les choses pour les accueillir. Et même si nombre de leurs membres parlent très bien le français, cela impliquait naturellement de nous engager à devenir une vraie association bilingue ».

Une fois la décision prise - c’était l’année dernière -, un contrat de fusion est rédigé, puis approuvé par les deux associations. « Nous avons fait une fusion-acquisition et c’est donc l’AFM qui reste en place, explique Christophe Lesimple. Pour cela, nous avons dû changer les statuts de l’AFM en biffant les éléments qui stipulaient que nous étions romands et travaillions pour la partie francophone du canton » raconte Christophe Lesimple.

De fait l’AFM va ainsi accueillir une quinzaine de membres de Pro Audito, les autres membres de l’association germanophone, trop âgés, ne souhaitant pas poursuivre une activité associative. En outre, une membre de Pro Audito Freiburg, parfaitement bilingue, a rejoint le comité de l’AFM.

Petit clin d’œil du destin : l’AFM a été fondée il y a une vingtaine d’années grâce à un coup de pouce financier de Pro Audito Freiburg, qui a versé 500 francs pour aider les francophones à démarrer. « C’est grâce à eux que l’on a pu nous lancer, et là on revient ensemble, quelque part, la boucle est bouclée » sourit Christophe Lesimple.

Travail conséquent

L’acceptation par les assemblées générales des deux associations en avril dernier ne signe pas la fin du processus de fusion, loin de là. Désormais, il va falloir trouver un nom à la nouvelle entité, un « nom neutre, compréhensible des deux côtés et qui puisse refléter le bilinguisme ». Un bilinguisme qu’il faudra également concrétiser par une mise à jour en deux langues des documents administratifs, mais aussi des éléments de communication comme le logo, les brochures ou l’actuel site web de l’AFM. « Pour une petite association comme la nôtre qui fonctionne uniquement avec des bénévoles, c’est un travail conséquent qui va nous prendre au moins une année, anticipe Christophe Lesimple. Pour financer cela, nous sommes en train de monter un dossier demandant le soutien de l’État de Fribourg au titre du bilinguisme. Ce que nous espérons surtout, c’est que cette fusion contribue à donner un nouveau souffle à notre association, qui finalement devient vraiment cantonale ! »

Renseignements et contact : www.malentendants-fribourg.ch

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com