Le cerveau change avec une déficience auditive

Des chercheurs américains ont prouvé que le cerveau se réorganise lorsque la capacité auditive est altérée. Le cerveau s’adapte même avec une déficience auditive mineure.

Selon le magazine Hørelsen (Bladet no 3, 2017), publié sur le site international sur la déficience auditive et la surdité hear-it, des chercheurs de l’Université de neurosciences américaine du Colorado, Boulder, constatent que le cerveau change s’il y a déficience auditive. Grâce à des scannings, le professeur Anu Sharma, du Département des sciences de la parole, de la langue et de l’audition du Centre des sciences cognitives et ses collaborateurs démontrent qu’après trois mois de déficience auditive légère, le cerveau commence à se réorganiser, les sens de la vue et du toucher, à prendre le dessus. « Même à ce stade, la réorganisation est en cours. Nous pouvons voir que plus la compréhension de la parole est mauvaise, plus les autres sens prennent le dessus. C’est une matière à réflexion, car beaucoup ont des signes de capacité auditive réduite vers l’âge de 40 ans », explique le professeur. Selon lui, le cerveau est en plastique et il est de sens commun qu’avec la surdité, la zone auditive utilise d’autres sens. Les chercheurs ont pu voir, à travers leurs études, que le lobe frontal doit travailler dur lorsque les personnes malentendantes entendent des sons.

Utiliser les ressources pour entendre

« Même lorsque les participants n’avaient rien d’autre à faire que d’écouter les sons, on pouvait voir que le lobe frontal, où se trouve la mémoire active, était en fonctionnement.

Les personnes ayant une déficience auditive légère doivent travailler dur, sont constamment concentrées et deviennent fatiguées. Il y a une charge cognitive constante et vous utilisez beaucoup plus de ressources », explique le professeur Anu Sharma.

Les appareils auditifs peuvent aider

Le professeur Anu Sharma a déclaré qu’une plus petite étude a montré que l’utilisation d’appareils auditifs pendant 30 jours peut transformer le cerveau en celui d’une personne normo entendante. Cependant, l’étude souligne qu’il est important que l’appareil auditif soit bien adaptée et utilisée tout le temps.

 

Sources : interview du Pr Anu Sharma par le magazine Hørelsen au printemps lors de la conférence au Centre « Kommunikation og Velfærdsteknoilog », Centre pour la technologie de la communication et du bien-être à Odense, au Danemark.

Copyright : McMaster University


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ecoute/site/wp-content/themes/forom-ecoute-v2/single-article.php on line 29