Please Login otherwise your session will stop in

Publié le: 03 oct 2018

Le combat d’une vie

Le combat d’une vie

A la tête du Groupe Entraide Romand de Sourds-Aveugles, Malentendants-Malvoyants, GERSAM, Catherine Hutter enseigne la méthode Lorm-Haptic pour mieux communiquer et tire la sonnette d’alarme.

Depuis 1999, le Groupe Entraide Romand de Sourds-Aveugles, Malentendants-Malvoyants, GERSAM, consacre ses activités pour faire connaître et reconnaître le double handicap sensoriel de la surdicécité quasi inaperçu dans notre société.

La plateforme, mise en place par Catherine Hutter, appréhende des outils de communication pour les transmettre aux personnes dans le besoin et leur offrir un soutien. Elle-même subit la surdicécité depuis sa tendre enfance, la maladie Syndrome de Usher type II lui incombant.

Ce petit bout de femme lutteuse et tenace a fait un apprentissage de canneuse de chaises et a exercé en tant que monitrice au sein d’une institution pour personnes aveugles, malvoyants IMC, infirmes-moteurs-cérébraux. De là lui vient la motivation de faire « avancer les choses ».

« Je défends cette cause en mon nom bien-sûr, mais surtout en faveur des personnes concernées qu’on dénombre à 10’000 en Suisse ».

Elle fonde avec Anita Rothenbühler, étant atteinte des mêmes déficiences, l’association « Tactile Suisse allemande » en 1998. Ensemble, elles travaillent bénévolement main dans la main.

La vaudoise se focalise rapidement sur la création d’une structure similaire en Suisse Romande et crée GERSAM, qui célébrera ses vingt années d’existence en 2019.

Où est la relève ?
Etre malentendant ou sourd est une lutte journalière, subir en plus la malvoyance ou la cécité relève d’une bataille dans le quotidien des personnes concernées. « Ces handicaps sont malheureusement très peu connus, c’est pour ces raisons qu’il est nécessaire de poursuivre l’entraide et développer de nouvelles techniques pour pallier l’invalidité. L’isolement est multiplié par deux, les mesures mises en place réduites. Ni l’OFAS, ni l’AI ne reconnait la surdicécité, alors que nous sommes des personnes avec une identité et avons le droit à une vie décente ».

Affilié à l’Union centrale suisse pour le bien des aveugles, UCBA, la Fédération suisse des Sourds, SGB-FSS et la Fédération suisse des aveugles, FSA, le groupe est autonome et s’autogère.

Parmi les tâches de Catherine Hutter, celle de participer régulièrement à des congrès et séminaires à travers l’Europe, organisée par l’Union Européenne de Sourdaveugles EDbU, lui permettant de découvrir de nouvelles méthodes d’apprentissage, de partager des idées et des projets et de faire connaître l’existence et le travail de GERSAM.

Elle organise des sorties avec les membres à raison de deux ou trois fois par année, donne des cours dans les hôpitaux, visite des EMS pour sensibiliser les professionnels comme les personnes atteintes, participe à des manifestations. Catherine Hutter, avec ses collègues alémaniques, a mis en place la méthode de communication Lorm-Haptic, qu’elle enseigne, notamment à l’aide d’un gant calligraphié, lors de cours pratiques organisés par l’UCBA et destinés aux soignants, guides et collaborateurs AsCom, bénévoles, personnes atteintes et à leur entourage.

Aujourd’hui, à l’heure du bilan, Catherine Hutter, septuagénaire, se soucie de la relève et tire la sonnette d’alarme. Par manque de moyens, l’association Tactile Suisse allemande s’est éteinte en cours d’année et GERSAM peine à trouver des bénévoles pour l’accompagner et poursuivre son travail. « Nous comptons onze membres pour la plupart âgés; les jeunes touchés par la surdicécité ne montrent pas grand intérêt pour notre groupe et ne s’impliquent pas. Pourtant, il est impératif qu’il subsiste et nous devons continuer à développer des outils adaptés à l’époque actuelle ».

Lorm-Haptic
La méthode Lorm, créée par l’autrichien Heinrich Landesmann sous le pseudonyme Hiéronymus au 19ème siècle, constitue un alphabet décrit à l’intérieur de la main (principalement la gauche), par des traits et points tracés dans sa propre langue.

L’application Lorm de l’UCBA permet d’apprendre et pratiquer via les tablettes, smartphone, Androïd et iOS.  A titre d’enseignante spécialisée de communications de la surdicécité, Catherine Hutter a développé, en collaboration avec quatre membres de GERSAM, une brochure explicative publiée dès 2009.

Haptic est une méthode complémentaire avec des signaux tactiles sur la main, l’avant-bras, le bras, l’épaule ou le haut du dos. Un manuel formatif a été édité en français, allemand, italien en 2012. « Un second manuel sortira l’été prochain avec des mises à jour et également une traduction en anglais ».

Les prochains cours de pratique Lorm-Haptic auront lieu à Lausanne d’octobre à décembre; les inscriptions sont ouvertes (voir encadré ci-dessous).

Une canne bicolore
Lors d’un congrès organisé par l’EDbU l’an dernier en Finlande, Catherine Hutter a reçu un cadeau d’une association nationnale de Bulgarie. Il s’agit d’une canne rouge et blanche représentant la surdicécité, homologuée dans de nombreux pays d’Europe. « Lorsqu’on aperçoit une personne avec une canne blanche, on sait qu’elle a une déficience visuelle, mais personne ne peut prétendre savoir qu’elle est aussi atteinte d’une déficience auditive, et c’est se mettre en danger quotidiennement. Je tente désormais et avec peine de la faire homologuer en Suisse ».

Catherine Hutter mène le combat d’une vie. Battante et tenace, elle est souvent mise à l’épreuve par le manque d’intérêts des personnes non concernées, par le manque de dynamisme des personnes concernées et par l’absence de lois. Malgré cela, elle se démène pour que le Groupe poursuive ses activités.

[border-around color=”blue”]Cours de pratique Lorm et Haptic

Méthodes de communication en faveur de la surdicécité

Mardi 16 et 30 octobre 2018 de 14h00 à 16h00

Mardi 13 et 27 novembre 2018 de 14h00 à 16h00

Mardi 18 décembre 2018 de 14h00 à 16h00

Lieu: Angle rue Beau-Séjour / rue Charles-Monnard entrée dans les locaux du Club Alpin Suisse.

Arrêt du bus : « Georgette » pour les lignes nos 1-2-4-8-9-12-17.

Frais par cours: en fonction du nombe de participants-es

Inscriptions : par téléphone au 021 646 14 37 ou par email : cat.hutter@bluewin.ch (préciser objet : cours Lorm et Haptic)

Application Lorm :

Lien vers le téléchargement de la version Android

Lien vers le téléchargement de la version iOS (pour tablettes)[/border-around]

Légendes photo:

1 Catherine Hutter pose fièrement avec sa canne blanche et rouge représentant la surdicécité. Si elle est homologuée dans nombreux pays d’Europe, elle ne l’est pas encore en Suisse.

2 Un second manuel Haptic actualisé sort cet automne (en français, allemand, italien, anglais)