Les accouphènes liées à l’anxiété et la dépression

Pour certaines personnes, le désagrément des acouphènes chroniques entraîne l’anxiété et la dépression selon une étude italienne.

Les personnes atteintes d’acouphènes chroniques peuvent également éprouver de l’anxiété et de la dépression.

Une étude italienne a montré que les personnes qui sont atteintes d’acouphènes chroniques présentent également une prévalence d’anxiété et de dépression significativement plus élevée par rapport à la population générale.

L’étude a trouvé une corrélation significative entre le trouble entraîné par les acouphènes et les niveaux d’anxiété et de dépression.

Parmi les patients, la durée moyenne de l’acouphène était de six ans et neuf mois. Parmi les patients, la majorité des audiogrammes examinés ont montré une déficience auditive bilatérale symétrique dans les hautes fréquences (4 à 8 kHz). Seulement 16% des patients avaient une capacité auditive normale. La gène entraîné par les acouphènes a été signalée comme «très légère» par 32,5% des patients. 15% souffraient d’une gêne «légère», 12% d’une gêne «modérée», tandis que 25% et 15% disaient que le désagrément entraîné par les acouphènes était «sévère» voire «catastrophique». 45% des patients présentaient des symptômes d’anxiété, tandis que 26,3% souffraient de symptômes dépressifs. 42,5% des patients n’ont montré aucun signe d’anxiété ou de dépression.

A propos de l’étude
L’étude a été effectuée sur 80 patients acouphèniques atteints d’acouphènes chroniques au Département d’oto-rhino-laryngologie de l’Université catholique de Rome en 2015.

L’étude «Relation entre la perception des acouphènes et l’inconfort psychiatrique» a été publiée dans l’International Tinnitus Journal en avril 2017.

source: https://www.hear-it.org