Les acouphènes influencés par l’utilisation du cerveau

Certaines personnes s’adaptent à leurs acouphènes alors que d’autres sont contraints de limiter leurs activités quotidiennes. Une étude, récemment publiée dans la revue américaine en ligne PLOS ONE, révèle que les personnes qui sont le moins gênées par les symptômes de leurs acouphènes utilisent des régions différentes du cerveau lors du traitement de l’information émotionnelle. Les chercheurs de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign aux États-Unis ont démontré que les personnes souffrant d’acouphènes qui ont le mieux réussi à s’adapter sont celles qui utilisent davantage le lobe frontal de leur cerveau. Avec une conclusion : une plus grande activité du lobe frontal du cerveau pourrait aider à contrôler et s’habituer aux acouphènes pour ne plus les ressentir. (source: www.sciencedaily.com)

photo-10