Publié le: 16 septembre 2020

Les Suisses sous-estimeraient-ils leur déficience auditive ?

Les Suisses sous-estimeraient-ils leur déficience auditive ?

Selon la dernière enquête EuroTrak menée en Suisse, seuls 7,7% de la population déclarerait souffrir de problèmes auditifs.

Les Suisses sous-déclareraient-ils ou sous-estimeraient-ils leur déficience auditive ? La dernière enquête EuroTrak réalisée par la société d'analyse suisse Anovum pour le compte de l'Association européenne des fabricants d'appareils auditifs (EHIMA) vient de livrer des résultats un peu surprenants. Selon la dernière enquête consacrée à notre pays, 7,7% de la population déclarerait souffrir de problèmes auditifs. Pourtant si l’on tient compte du fait que 18,5 % de la population suisse à plus de 65 ans, la prévalence de la déficience auditive finale devrait être de…. 9,9%. Aucune explication n’est pour l’heure avancée pour justifier cette différence significative.

Outre la Suisse, cette dernière salve d’enquêtes a porté sur 10 pays européens. Au total, 158’180 personnes ont été interrogées et 14’306 personnes ont déclaré avoir une déficience auditive. Par extrapolation, on obtient l’estimation que 58,5 millions de personnes en Europe affirment être atteints de déficience auditive. Les chiffres de ces dernières études d'EuroTrak montrent en outre que 53,4% des Européens âgés de 65 ans et plus déclarent avoir une déficience auditive, alors que 20% de la population européenne est âgé de 65 ans ou plus.

Irlande au bas de l’échelle

A noter que l'Italie a les pourcentages les plus élevés de personnes âgées de 65 ans ou plus (23,1% de la population) et a la deuxième prévalence la plus élevée de déficience auditive auto-déclarée (12,2%), tandis que l'Irlande se situe dans le bas de l'échelle avec une prévalence de déficience auditive auto-déclarée de 7,6% et un pourcentage de la population de 65 ans ou plus de 14,5%.

Enfin, lorsque la déficience auditive est constatée, 75% des personnes consultent un professionnel de la santé, principalement leur médecin généraliste ou ORL. 53% des personnes ayant déclaré être atteints d’une déficience auditive ont été diagnostiquées par un professionnel de la santé comme étant candidates à l’utilisation d’appareil auditif et ont dans la foulée été référées à des audioprothésistes. Au final, 39% des personnes ayant une déficience auditive auto-déclarée ont commencé à utiliser des appareils auditifs.