Please Login otherwise your session will stop in

Publié le: 15 avril 2019

Lettre ouverte

Lettre ouverte

Le souvenir enchanteur de la Journée Karting du 16 mars dernier restera dans les mémoires grâce aux jeunes participants et à leur enthousiasme. Merci à eux.

Chaque année depuis 2014, forom écoute invite des jeunes malentendants et sourds venus des quatre coins de la Suisse romande et même au-delà de la frontière, à passer une journée exceptionnelle sur les chapeaux de roue. Le 16 mars dernier, une trentaine s’étaient déplacés pour participer à la Journée Karting à Payerne.

La faute aux derniers virus de fin d’hiver, la responsable Michèle Bruttin, aux commandes chaque année, n’a pu se déplacer. Représentante de substitution, j’aimerais remercier, à travers ces quelques lignes, tous les jeunes qui ont permis à cette journée d’être magnifique.

Le compteur tourne
Samedi 16 mars 2019, 10h00. Matinée printanière et soleil sont au rendez-vous. C’est Bastien Perruchoud, membre de la Commission jeunesse et prévention (Comm’s Jeun’s) qui, aimablement, nous véhicule jusqu’à Payerne, où l’accueil est prévu à 11h30.

Premières rencontres bon enfant sur le parking ; les jeunes se connaissent déjà pour la plupart. A quelques virages, Solène Perruchoud et Grégoire Droz-dit-Busset, membres du Conseil de Fondation et du Comité de Direction, accueillent le reste de l’équipe à la gare, où une navette les amène à bon port.

Accolades, embrassades, codage, sans oublier de passer à tour de rôle auprès de Bastien, qui s’est proposé secrétaire, afin de mettre à jour toutes les coordonnées dans notre base de données. L’esprit d’équipe est bien présent.

Participants, membres du comité, apprentie, stagiaire ou invitée, tout le monde écoute le mot de bienvenue de Grégoire, codé par Bastien, dans une ambiance décontractée.

Après un dîner composé de grillages à gogo, les jeunes sont prêts à démarrer leur premier tour de chauffe. Bonne nouvelle, la météo permet de les faire en extérieur. Chacun enfile sa tenue de course, écoute attentivement le règlement, codé et interprété par Solène. Seule à esquiver la course, on me demande de garder précieusement appareils auditifs et smartphone ».

C’est parti. Au vrombissement incessant des karts, se mêle la montée d’adrénaline des jeunes, tout sourire, qui découvrent et tentent d’apprivoiser les premiers virages. Pour certains, c’est un jeu d’enfant, pour d’autres, les avant-bras promettent d’être ankylosés le lendemain.

Trois, deux, un, go !
Enfin, les deux groupes terminent l’échauffement. Pause minérale et glace avant que la grille de départ ne s’affiche sur les écrans. On se prend au jeu, même comme spectatrice que je suis. L’ambiance est au top et la bonne humeur de chacun est contagieuse. La petite finale démarre, c’est Olivier Merz qui obtient le meilleur temps.

Quant à la grande finale, les tours se resserrent, notre Solène se bat comme une lionne contre des prédateurs mâles et se hisse à la 4ème place, première parmi ces damoiselles, tandis que l’esprit de compétition masculine est à son comble. Au terme de cette course, Bastien l’emporte, comme d’habitude, oserais-je préciser, suivi de très près par Guillaume Markwalder pour qui cette journée est une première. Troisième Maxime Pillonel, pour qui c’est aussi une première

Trophée, photos de groupe, échanges de numéros et déjà les au revoir, avec Samuel offrant de petits cadeaux souvenir de son cru aux derniers arrivés ; touchante attention. Il est 18h lorsque nous démarrons avec le champion sur la route du retour.

Quelle est belle cette jeunesse, quelles belles rencontres et échanges sourire aux lèvres. Bravo à toutes et à tous, bonne suite et merci de m’avoir fait vibrer de plaisir en vous voyant heureux ! Vrommmmm. A l’année prochaine.

Je vous embrasse

Mary-Luce