Publié le: 11 septembre 2022

L’ostéoporose augmente le risque de perte auditive

L’ostéoporose augmente le risque de perte auditive

Une nouvelle étude américaine confirme ce que l’on soupçonne de longue date : l’ostéoporose augmente significativement le risque de survenue d’une perte auditive.

L'ostéoporose est une maladie diffuse et insidieuse qui peut toucher l’ensemble du squelette et qui consiste en une diminution de la densité des os, qui deviennent plus poreux, avec à la clé des risques plus élevés de fractures. Plus fréquente chez les femmes, en particulier après 50 ans, les fractures les plus souvent observées concernent surtout les vertèbres, le col du fémur et les bras.

Une étude longitudinale de près de 144.000 femmes aux États-Unis, avec un suivi allant jusqu'à 3 décennies, a révélé que l'ostéoporose ou une faible densité osseuse était également associée à un risque jusqu'à 30 % plus élevé de déficience auditive moyenne ou sévère.

Mécanismes encore inconnus

On ignore pour l’heure exactement quels sont les mécanismes à l’œuvre dans ce phénomène, mais les chercheurs estiment que des anomalies affectant le remodelage du tissu osseux affaiblissent l’os qui protège les nerfs et les structures liés à l’audition en particulier la chaîne des osselets situés dans l’oreille moyenne et dont le rôle et d’amplifier le son que l’on perçoit.  D’autres scientifiques avancent également la piste d’une altération de l’os temporal, qui serait à l’origine des troubles auditifs.

La mise en évidence d’un lien entre ostéoporose et perte auditive n’est pas nouvelle. Il y a cinq ans déjà, une équipe de chercheurs originaires de Taiwan ont établi un lien - encore inexpliqué - entre ostéoporose et la survenue de surdités brusques.

De fait, un dépistage et une prise en charge précoce de cette maladie restent indispensable à la fois pour prévenir la survenue de facture, mais également pour limiter les risques de déficience auditive.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com