Please Login otherwise your session will stop in

Publié le: 03 octobre 2019

Manger sainement pour amenuiser les acouphènes

Manger sainement pour amenuiser les acouphènes

Réduire les acouphènes grâce à une nourriture saine ? Philippe Barraqué, créateur de la méthode Stop Acouphènes, musicothérapeute et coach santé, nous transmet sa recette !

Savourer des aliments sains permettrait de diminuer les bruits auditifs. Avis aux amateurs, le blog des acouphéniens de Philippe Barraqué, créateur de la méthode Stop Acouphènes, musicothérapeute et coach santé, dévoile ses recettes et astuces.

Au menu :

  • Le beurre cru (en petite quantité) et les poissons gras pour leur vitamine A (Rétinol).
  • L’huile d’olive vierge, les germes de blé et les noix pour leur vitamine E (Tocophérol).
  • Les champignons, les crustacés, les huîtres, le jaune d’œuf et le pain complet pour leur apport en zinc
  • Les anchois, l’huile de noix et le saumon pour leur apport en Omega-3.
  • Faire également le plein de vitamines en buvant chaque jour des jus de légumes et de fruits frais passés à la centrifugeuse, afin de garder intactes leurs qualités nutritionnelles. Boire sans attendre, afin qu’ils ne s’oxydent pas. Éviter les jus en bouteilles en particulier ceux à base de concentrés souvent trop riches en sel ou en sucre.

 

Par ailleurs, 25% des femmes et 20% des hommes souffrent de carences en magnésium à cause d’une alimentation déséquilibrée. Elles provoquent des crampes musculaires, des palpitations cardiaques, des troubles du système nerveux (acouphènes, asthénie, anxiété, dépression, spasmophilie).

Le corps ne conserve pas de réserves en magnésium, il est donc indispensable d’apporter à l’organisme cet élément minéral vital pour les os, les muscles et le cœur, mais aussi pour la fabrication des protéines et la transmission de l’influx nerveux.

  • Céréales complètes, des légumes secs, des fruits oléagineux, des légumes verts et quelques carrés de chocolat noir par jour.
  • Algues et du pollen frais pour nourrir les cellules et lutter contre les tendances dépressives, (en comprimé ou sur les salades) ; riches en iode (insuffisance thyroïdienne) et en minéraux (potassium, sodium, calcium, magnésium), qui stimulent le système endocrinien. Le pollen frais lutte contre la neurasthénie et ses effets négatifs sur l’organisme (acouphènes, céphalées, fatigue, insomnie…). C’est un concentré de vitamines et de minéraux qui redonne du tonus physique et psychique. 2019 Blog des acouphéniens.

 

Du côté d’un ORL

Pour sa part, Pierre Liard, médecin ORL, président de l’Association Genevoise des Malentendants (AGM), renchérit. « Bien-sûr, M. Barraqué a raison. Certains excès alimentaires aggravent les acouphènes, tout comme la fatigue ou le stress. J’en fais l’expérience moi-même, si je bois un peu trop de vin blanc dans une soirée, je sais que mes acouphènes me gêneront si je me réveille à 3h du matin. Mais à l’inverse, je ne connais aucun aliment ou autre qui les diminuent. Tout au plus vous pouvez les oublier par moments. Dans la majorité des cas les acouphènes sont liés à des pertes auditives le plus souvent dans les fréquences aiguës, et comme il n’y a aucun traitement pour y remédier, il n’y a pas non plus de traitement pour les faire disparaître. Par contre, un bon repas, sans excès, pris en charmante compagnie, vous les fera oublier, au moins pendant un bon moment… ». A bon entendeur, bon appétit !