Musées genevois : Les visites guidées accessibles aux malentendants

Grâce à un nouveau dispositif, le Comfort Audio, les personnes malentendantes peuvent suivre les visites guidées dans les musées et autres institutions culturelles, avec une qualité d’écoute et une facilité d’utilisation inégalées. L’appareillage, testé pendant une année dans les musées genevois, peine pourtant à s’imposer.

Qui n’a pas connu les désagréments d’une visite guidée, au cours de laquelle il est difficile, voire impossible d’entendre les propos d’un guide, probablement passionnant mais inaudible ? Ce constat, déjà largement valable pour les personnes ne souffrant pas de troubles de l’audition, trouve un tout autre écho chez les personnes malentendantes, de facto exclues d’un accès équitable à la culture.

Depuis une année, le Musée d’Art et d’Histoire de Genève semble avoir trouvé une solution au problème. Grâce à un nouveau dispositif, intitulé Valise Comfort Audio, les malentendants peuvent désormais suivre en toute quiétude et en tout confort les visites guidées de l’institution. « Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’action de notre service de promotion culturelle, explique Joëlle Oudart, adjointe de direction au Département des affaires culturelles de la Ville de Genève. Ce service comprend un volet handicap et depuis quelques années, nous nous préoccupons plus particulièrement des questions liées à l’audition et la vision. »

Evaluation

En 2009, le Département des affaires culturelles a procédé à une batterie de tests au cours de différentes manifestations culturelles, en s’assurant de la collaboration de personnes sourdes ou malentendantes. « Nous avons ensuite distribué des fiches d’évaluation, poursuit Joëlle Oudard, et il est clairement ressorti  que pour les situations musicales et théâtrales, le dispositif n’était pas performant, car il amplifiait tous les sons, y compris les plus dérangeants. En revanche, en situation de visite guidée, les tests se sont révélés très fructueux et très encourageants. »

Résultat: à la fin de l’année 2009, le Département des affaires culturelles décide de faire l’acquisition d’une valise Comfort Audio, achat d’un montant de 10’000 francs. Décision est ensuite prise de faire circuler l’appareil dans les quatre grands musées municipaux de Genève afin de procéder à une évaluation grandeur nature.

Fabriqué par une société suédoise, et commercialisé en Suisse par la société Mamso, basée dans le Jura, le Comfort Audio se présente sous la forme d’une valisette, à peine plus grande qu’un beauty case. A l’intérieur, un émetteur et neuf petits récepteurs, pas plus grands qu’un iPod. « Entre l’émetteur dans lequel s’exprime le guide, et les récepteurs, le signal se transmet par des ondes, dont la fréquence est réservée par l’OFCOM (Office fédéral de la communication, ndlr), détaille Doric Rebetez, directeur de la société Mamso. Il n’y a donc aucun risque d’interférences qui pourraient parasiter le son ! » Autre intérêt: pas de fils dans lesquels on pourrait s’emmêler les pieds et trébucher lors de la visite guidée.

Mini-boucle

La suite est très simple: soit la personne n’est pas appareillée, et dans ce cas, elle entend les propos du guide à l’aide d’un casque ou d’une oreillette, soit elle bénéficie d’un appareillage auditif et il lui suffit d’accrocher autour de son cou le récepteur relié à un petit collier qui fait office de mini-boucle magnétique. Commuté en position T, l’appareil du malentendant permet alors de suivre la visite guidée en toute décontraction, avec un confort d’écoute impressionnant, puisqu’il est possible d’entendre les propos du guide à plusieurs mètres de distance, sans interférence avec les bruits ambiants.

« Clairement, sur le plan technique, cela fonctionne très bien, constate avec satisfaction Maude Grillet, responsable de l’accueil des public au Musée d’Art et d’Histoire de Genève qui, pendant trois mois, a mis le Comfort Audio à la disposition du public. Nous avons procédé à de nombreux tests et tout le monde a été convaincu de l’utilité du dispositif ».

Public

« En fin d’exercice, nous allons évaluer le degré d’utilisation de la valise par le public, annonce Joëlle Oudart, de la Ville de Genève. Nous étudierons également la possibilité d’en acquérir une autre, même si pour l’instant, l’expérience ne semble pas très concluante, puisque pour le Musée d’Art et d’Histoire, seule une personne a eu recours au Comfort Audio. »

« Pour l’heure, il ne faut pas désespérer de la faible utilisation du dispositif, tempère Maude Grillet. Il suffit d’essayer une seule fois l’appareil pour l’adopter, tant ses avantages sont évidents. De notre côté, nous devons travailler à améliorer la signalétique, former le personnel d’accueil de nos musées pour proposer systématiquement le Confort Audio et sensibiliser encore plus le public. Mais il faut que, de l’autre côté, les gens concernés fassent la démarche de se faire connaître comme malentendants ! »

« Une chose est sûre, conclut Joëlle Oudart. Le public pour ce type de technologie existe forcément, puisqu’on estime qu’environ  13% de la population suisse souffre de troubles de l’audition !»

Jusqu’au 23 décembre prochain, l’annexe du Musée d’Ethnographie  de Genève (Chemin Calandrini 7, Conches) offrira la possibilité de suivre les visites guidées à l’aide du Comfort Audio. Rens. 022.346.01.25.

Charaf Abdessemed