No Billag, pensez à voter!

Chaque voix compte, pensez à voter un grand NON à l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision », avant le 04 mars prochain. Le point sur les derniers sondages.

L’initiative veut supprimer la redevance de radio-télévision. Celle-ci représente aujourd’hui une part importante du financement de la SSR et des radios locales et télévisions régionales remplissant un mandat de service public.
A la question : Acceptez-vous l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag) » ?, tous les partisans soutenant la cause des personnes malentendantes en Suisse vous diront NON.

Le Conseil fédéral et le Parlement recommandent de rejeter l’initiative. Le Conseil national a rejeté l’initiative par 129 voix contre 33 et 32 abstentions, le Conseil des États par 41 voix contre 2 et 1 abstention. Les arguments du Conseil fédéral ciblent l’appauvrissement des programmes, des régions périphériques laissées pour compte, une diversité médiatique réduite, une menace sur l’objectivité et de faux espoirs. Et vous ?

Des indices pour les personnes sourdes et malentendantes
A l’heure actuelle, 50% des programmes de la SSR sont sous-titrés et/ou signés. (voir encadré ci-contre).

D’ici 2022, la part de programme de la SSR qui profitera du sous-titrage ainsi que de la traduction en langue des signes et de l’audiodescription, devrait augmenter pour atteindre 80%. Ceci, grâce à l’accord signé conjointement par la SSR et diverses associations et fondations actives de défense du handicap auditif, dont forom écoute, par l’intermédiaire de son président Laurent Huguenin.

Cette augmentation concerne également les plateformes internet des différents partenaires de la SSR. Celle-ci rend disponible le sous-titrage lors de ses émissions en replay depuis peu. Cette facilité d’accès sera aussi appliquée aux anciennes émissions qui n’ont pas profité du sous-titrage au moment de leur sortie.

L’entreprise média met également en place une nouvelle technologie de sous-titrages automatique, grâce à un robot permettant de rendre le sous-titrage toujours plus rapide et précis. Toutes ces démarches découlent d’une partie des revenus de la taxe Billag.

Supprimer la redevance radiotélévision revient à supprimer l’accès au journal télévisé, à des reportages, à des séries et nombres d’autres émissions appréciées par les auditeurs suisses et accentuerait ainsi un peu plus leur isolement face au reste de la population.

Quelques chiffres
La redevance a rapporté 1,37 milliard de francs l’année dernière. De ce montant, 1,24 milliard a été redistribué à la SSR, dont les dépenses atteignent 1,6 milliard. La moitié de la redevance est injectée dans les émissions d’information qui ne sont financées par les publicités qu’à hauteur de 22%. La SSR destine 300 millions de francs par an à la culture et la formation. Elle soutient des festivals de cinéma et les films portant sur des thèmes helvétiques. Le sport reçoit pour sa part 210 millions de francs par an. La SSR produit aussi la retransmission de grands événements comme la descente du Lauberhorn par exemple. La redevance est aussi redistribuée à 21 radios locales et 13 télévisions régionales qui remplissent un mandat de service public. L’année dernière, les émetteurs privés ont obtenu 61 millions de francs. La redevance correspond en moyenne à 53% du budget des télévisions régionales. (Sources ATS no-billag.ch).

Selon les dernières statistiques de swiss.vote, le NON atteint 57%. Il est possible de donner son avis sur : https://swiss.vote/fr/OfficialBulletin/29.
Quoi qu’il en ressorte, il est de la responsabilité de chaque citoyen de voter. A bon entendeur !


Programmes de la SSR sous-titrés et/ou signés soit 50%
Ces programmes représentent successivement et par heure les sous-titrages, les signés et l’audiodescription : 12’815, 220 et 136 auprès de la SRF et RTR, 8’515, 190 et 175 auprès de la RTS, 8’527, 34 et 80 auprès de la RSI.

Copyright FSS
affiche

Copyright Kelly Santos Da Costa
forom écoute s’est rendu à la place de la Palud à Lausanne le 7 février dernier, afin de sensibiliser les passants et les inviter à voter un grand NON à l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision ».