www.youtube.com/watch?v=hPRRsZUXKHU www.youtube.com/watch?v=gEuvhAsuVrQ et www.youtube.com/watch?v=1NTmwtDAs5g les superbes vidéos filmées par Guillaume Berbier.     " />

Plein gaz sur les pistes du karting de Payerne

A l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition (JNA) et pour la troisième année consécutive, un groupe de jeunes malentendants s’est retrouvé le 12 mars dernier au karting de Payerne pour une après-midi de courses menées tambour battant. L’occasion de s’amuser, mais aussi de se retrouver et de faire connaissance dans la bonne humeur.

« Comment tu fais pour aller si vite ? Tu dérapes, c’est ça ? ». « Oui, je dérape aux virages, mais pas trop quand même !» Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en cette après-midi du 12 mars, ça a sacrément dérapé au karting de Payerne. Dix jeunes malentendants venus de toute la Romandie s’y sont en effet donné rendez-vous pour 3 superbes courses menées à fond la caisse dans le très rapide circuit du célèbre karting vaudois. Dix jeunes qui ont répondu présents, avec parmi eux deux jeunes filles, pas effrayées par les gaz d’échappement et la vitesse.

« Forom écoute dispose d’un fonds destiné aux jeunes malentendants, explique Michèle Bruttin, vice-présidente de forom écoute, présente sur les lieux avec Jean-Charles Corbaz, le trésorier de la fondation. Cela fait trois années que nous invitons les jeunes primés ici à Payerne, car c’est une activité qui leur plaît beaucoup. L’idée, c’est simplement de les récompenser pour leurs efforts scolaires, de passer un bon moment tous ensemble et qu’ils puissent se retrouver entre eux ».

Sympathique repas

Et sans aucun doute, la journée fut agréable, commencée par un sympathique repas partagé dans la bonne humeur, dans la buvette du karting, avec au menu, frites, salade, viandes et saucisses à volonté. Le temps de manger et de faire connaissance – trois « nouveaux » jeunes étant de la partie pour la première fois cette année -, et voilà nos apprentis « Fangio » qui s’élancent sur les pistes pour trois courses de 15 minutes chacune, entrecoupées de pauses très attendues.

Et très vite, les instincts de compétitions se donnent libre cours. Car cela va vite, très vite même, et chacun – et chacune !-, y va plein gaz, histoire de ne pas se laisser damer le pion. Sauf que la course était pour le moins pliée d’avance. En l’absence de Solène Perruchoud, qui les années précédentes, leur avait tenu la dragée haute, c’est encore une fois cette année, le duo Alan Gross, décidément très fort derrière un volant, et Bastien Perruchoud qui s’est imposé, respectivement aux première et deuxième places.

Quant à la troisième place, elle s’est jouée de peu, après une âpre compétition, entre Julien Pasquier, Olivier Merz, Guillaume Berbier et Yohan Yezid, invité pour la première fois au karting et qui a, à chaque course, patiemment amélioré son classement, pour finir, à sa grande satisfaction, par se hisser sur la troisième marche du podium final.

Bonne ambiance

Evidemment, l’ambiance était plutôt bon enfant, et chacun a pu terminer l’après-midi d’excellente humeur, confirmant le célèbre adage de Pierre de Coubertin, « l’essentiel c’est de participer ». Chacun, y compris Olivier, « poids plume » de la course avec ses 56 kilos qui l’on conduit à être éjecté de sa voiture lors d’un choc durant l’une des courses. Heureusement sans grand mal, l’incident se soldant par une légère et bénigne éraflure sur le genou.

Preuve de l’extrême rapidité des courses, la journée s’est terminée un peu plus tôt que prévu, par une remise des coupes aux trois vainqueurs, et marquée par une séance de prise – et d’échange via les smartphones bien sûr – de photographies, très vite publiées sur Facebook. Et ce n’est pas tout. Car Guillaume Berbier, l’un des participants, a même eu l’idée de fixer une caméra sur son casque, ce qui lui a permis de filmer l’ensemble des courses dans leur totalité.

« Je suis très heureuse de voir que cette activité se déroule si bien chaque année, conclut ravie, Michèle Bruttin. A chaque fois, je constate combien ces jeunes évoluent bien d’une année à l’autre, à quel point ils s’épanouissent et progressent bien. C’est la raison pour laquelle la fondation est toujours prête à encourager et soutenir ce genre d’évènement, agréable et rassembleur ».

Retrouvez sur youtube www.youtube.com/watch?v=hPRRsZUXKHU www.youtube.com/watch?v=gEuvhAsuVrQ et www.youtube.com/watch?v=1NTmwtDAs5g les superbes vidéos filmées par Guillaume Berbier.