Quinze jours de rêve en Birmanie

Du 15 au 29 octobre dernier, Lola jeune malentendante de Lutry (VD), s’envole avec sa famille pour le Myanmar, naguère connu sous le nom de Birmanie. Au-delà du choc culturel, c’est la découverte d’un peuple attachant et d’un pays fabuleux, riche d’une diversité géographique et archéologique unique

20 ans après, le retour… Quand la jeune Lola Frangioni en ce mois d’octobre 2016 débarque en Birmanie avec son frère et ses parents, c’est pour ces derniers un retour dans un pays qu’ils ont adoré et qu’ils ont déjà visité il y a plus de deux décennies. « C’est un pays que nous avions beaucoup aimé mon mari et moi, raconte Patricia Frangioni, la maman de Lola. Nous nous étions promis d’y revenir et nous attendions juste que les enfants soient grands ».

Le 15 octobre, voici donc la famille qui débarque à Rangoon, via Dubaï. À l’arrivée, nos 4 voyageurs ne sont pas tout à fait en pays inconnu, puisqu’un ami vit dans ce pays magnifique, où il gère… une agence de voyages, ce qui facilitera grandement l’organisation du séjour, accompli en compagnie d’un chauffeur et d’un guide francophone.

Choc culturel

À Rangoon, c’est évidemment le choc culturel. « C’était très dépaysant et très différent de ce que l’on a en Suisse, raconte Lola. Les feux de signalisation routière y sont horizontaux et le climat est vraiment très humide parce que c’était la fin de la saison des pluies ». Et surtout, la famille arrive à Rangoon en un jour très particulier, celui de la Fête de la Lumière agrémentée de feux d’artifices et de superbes lâchers de ballons.

Yangon

Histoire de récupérer du voyage, Lola et sa maman en profitent pour s’offrir une séance de massage birman, très agréable bien sûr, mais qui se solde par un petit incident plutôt stressant, puisque l’appareil auditif de Lola tombe… dans l’eau. « Nous l’avons placé dans un bol de riz, sourit Patricia, et le lendemain, il fonctionnait à nouveau ».

Heureusement d’ailleurs, car c’est l’heure du départ en voiture pour la région de Hpa-An, une zone montagneuse ouverte à l’activité touristique il y a quelques années à peine. Une région superbe, riche de gigantesques rizières et connue pour sa célèbre vallée, constellée de 1000 statues de bouddhas dorés, identiques et assis dans un alignement parfait. La zone, karstique, comprend également une multitude de grottes qui font le bonheur des visiteurs. « Mon papa n’a pas beaucoup aimé à cause des chauves-souris, sourit Lola, mais moi j’ai adoré la vue extraordinaire qu’on avait depuis ces grottes ».

La vallée aux 1000 bouddhas

Lac Inle

Retour à Rangoon ensuite, d’où la famille s’envole pour Bagan, probablement la région la plus célèbre de Birmanie en raison des temples qu’elle abrite, puis enfin, et toujours en avion, pour le lac Inle, à l’est du pays, niché dans les montagnes de l’État Shan. Là, les kilomètres s’enchaînent toujours, mais en bateau, au fil de l’eau, l’occasion de visiter une fabrique de tabac, et d’aller à la rencontre des Birmans, un peuple simple et accueillant qui vit de la pêche. « Les pêcheurs rament debout avec leurs pieds et pêchent grâce à des cages plongées dans l’eau, c’est assez incroyable », se souvient Lola qui a également été très marquée par les « femmes au long cou » ou femmes-girafes, ces femmes birmanes dont le cou a été étiré par la pose successive et définitive d’anneaux en spirale métalliques. Détail amusant : la surprise est… réciproque puisque Lola à son corps défendant, est également elle-même une attraction pour nombre de Birmans qui n’avaient jamais vu de… jeune fille blanche et blonde.

Les femmes girafe

Après plusieurs jours de découvertes tous azimuts, le séjour se termine au repos au bord de la mer, dans la baie de Bengale, à Ngapali Beach. Il faut dire que toute la famille est fatiguée et les enfants… malades. Lola en particulier, a souffert d’un méchant et très douloureux torticolis, doublé d’une insolation et surtout d’une violente otite qu’il a fallu soigner à l’aide d’antibiotiques.

Bientôt la Californie ?

« Nous étions tous malades à la fin des vacances, raconte Patricia, la maman, mais ce voyage était vraiment magnifique, les rencontres extraordinaires et la nourriture incroyable avec ses saveurs si parfumées. On a beaucoup marché, beaucoup visité, mais cela en valait franchement la peine ».

Lola pour sa part, était contente de rentrer à la maison et de retrouver son chien, resté en Suisse, mais tout de même vu tous les soirs sur internet avec Skype. Son rêve désormais, c’est d’aller en… Amérique et en particulier en Californie. Ses parents en revanche comptent bien revenir une fois de plus dans la région. « Il nous reste pas mal de choses à découvrir là-bas, car il y a encore de nombreuses régions que nous ne connaissons pas dans ce grand pays, observe Patricia, qui conclut : et puis, on espère bien visiter aussi dans la foulée le Laos et le Cambodge ! »