S’appareiller soigne la dépression des personnes âgées

Les personnes qui souffrent de déficience auditive connaissent une amélioration significative de leurs symptômes dépressifs à l’aide d’un traitement avec des appareils auditifs ou des implants cochléaires. Un encouragement supplémentaire pour les personnes âgées à s’équiper d’appareils auditifs.

C’est désormais bien connu: la déficience auditive est fréquente chez les personnes âgées et est fortement associée à une santé physique et mentale plus fragile, en particulier chez les personnes de moins de 70 ans qui présentent un risque augmenté de dépression suite à la déficience auditive.

Ainsi, une  étude basée sur les données de l’Enquête nationale sur l’évaluation de la santé et de l’alimentation des États-Unis a révélé que la déficience auditive est associée à la dépression, en particulier chez les femmes et les personnes de moins de 70 ans.

Pour analyser l’association entre le traitement avec une déficience auditive ou un implant cochléaire avec les symptômes dépressifs chez les personnes âgées, des chercheurs de l’Université Johns Hopkins, de l’Université de l’Oklahoma College of Medicine et de l’Université Drexel aux États-Unis, ont étudié les symptômes dépressifs de 113 participants âgés de 50 ans ou plus.

Une meilleure audition aide

Une fois les participants équipés soit d’un appareil auditif  soit d’un implant cochléaire,  leurs symptômes dépressifs ont été mesurés à l’aide de l’Échelle de dépression gériatrique (GDS).

Après six mois d’utilisation d’appareil auditif ou d’implants cochléaires, le score GDS a diminué de 28% pour les utilisateurs d’appareils auditifs et de 31% pour les utilisateurs d’implants cochléaires.

Condition améliorée

L’étude confirme ainsi que les personnes âgées atteintes de troubles auditifs et qui souffrent de symptômes dépressifs peuvent connaître une amélioration  significative de leur état lors de l’utilisation d’appareils auditifs ou d’implants cochléaires.