Publié le: 17 mai 2022

Soigner les troubles auditifs est rentable

Soigner les troubles auditifs est rentable

Selon une étude publiée dans le journal the Lancet, chaque franc investi dans la prise en charge des troubles auditifs se traduirait par un retour sur investissement de 15 francs. Une autre étude, néerlandaise, confirme en outre le bénéfice économique de l’implantation cochléaire.

Publiée dans le célèbre journal The Lancet, une étude intitulée « Global return on investment and cost-effectiveness of WHO’s HEAR interventions for hearing loss: a modelling study», a pour objectif d’évaluer l’impact financier des interventions clés de soins de l'oreille et de l'audition initiées dans le cadre des programmes de couverture sanitaire universelle des pays membres de l’institution onusienne. Et elle aboutit à un constat clair : investir pour soigner les troubles auditifs est rentable pour la société en termes de retombées économiques, chaque franc investi se traduisant par un retour sur investissement de 15 francs.

Agir massivement

L’étude aboutit ainsi à une conclusion : si l’extension des interventions de soins de l'oreille et de l'audition à 90 % des personnes nécessiteuses implique un investissement mondial global de 238,8 milliards de dollars américains sur 10 ans, les améliorations obtenues en termes de santé globale se traduiront par des gains de productivité de plus de 2000 milliards de dollars US au niveau mondial d'ici 2030. L’Organisation mondiale de la santé préconise ainsi d’agir massivement pour renforcer le dépistage auditif pour les nouveaux-nés, les nourrissons, les enfants d'âge préscolaire et scolaire, les adultes plus âgés et les adultes à risque élevé de déficience auditive, la prise en charge de toutes les pathologies de l’oreille ainsi que l’accès à des technologies telles que les appareils auditifs, les implants cochléaires ou les technologies d'assistance auditive.

C’est d’ailleurs en parallèle qu’une autre étude, néerlandaise cette fois, publiée dans la revue revue Ear & Hearing, est venue évaluer l’avantage économique spécifique de l’implantation cochléaire. Cette étude a estimé les coûts et les avantages de l'implantation cochléaire aux Pays-Bas dans une perspective sociétale large, y compris les résultats pour la santé, les coûts des soins de santé, les coûts de l'éducation et les pertes et gains de productivité.

Dans l'étude, les coûts et les bénéfices ont été analysés par des exemples prototypiques de trois groupes, représentant la majorité des patients porteurs d'implants cochléaires : les enfants sourds prélinguaux implantés vers l'âge de 1 ans, les adultes atteints de surdité profonde progressive implantés à l'âge de 40 ans et les personnes âgées implantées à l'âge de 70 ans avec une surdité profonde progressive. Les coûts et les avantages ont été estimés sur la durée de vie prévue des membres de chaque groupe.

Bénéfices pour tous les âges

Dans les trois groupes de patients, les bénéfices totaux des implantations cochléaires ont dépassé le coût total, conduisant à un bénéfice net des implantations cochléaires. Mais pour les enfants et les adultes qui travaillent en particulier, le bénéfice sociétal était positif même sans tenir compte des bénéfices pour la santé.

Les enfants sourds prélinguaux avec une implantation cochléaire bilatérale ont eu un bénéfice net positif à vie de 433.000 francs. Les adultes et les seniors ayant une surdité profonde progressive et une implantation cochléaire unilatérale ont eu un bénéfice net total de respectivement 275.000 francs et 76.000 francs.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com