Publié le: 15 mai 2020

Toutes et tous au théâtre

Toutes et tous au théâtre

Depuis mi-mars, le Théâtre Vidy-Lausanne met à disposition des vidéos en libre accès, dont certaines avec sous-titres, sur son site internet. L’occasion de comprendre le rapport à l’art théâtral aussi pour les malentendant·e·s.

 

Pour le Théâtre de Vidy, les installations sont simples. Un département du son gère les trois salles sur quatre qui sont dotées de boucles magnétiques dans le parterre. Elles peuvent être activées en sélectionnant sur l’appareillage la position T. La quatrième salle du théâtre, Le Pavillon, est quant à elle équipée du système Twavox. Dès la réalisation des nouveaux travaux qui démarreront en septembre, le personnel va bénéficier d’une formation pour renforcer l’accueil des personnes malentendantes afin de pouvoir les renseigner au mieux suivant leurs besoins. «Un émetteur en régie fonctionne avec la boucle qui permet l’accès au son du spectacle. Chez nous, ces boucles sont vérifiées une fois par année. Un technicien son s’occupe également de s’assurer qu’elles fonctionnent pour chaque spectacle, car chaque création a ses spécificités », explique Anouk Schumacher, chargée de médiation culturelle et du développement des publics.

 

Offres en ligne 

«Vidygital est une scène numérique qui se retrouve sur le site internet du théâtre, proposant des captations video de spectacles d’artistes lié.e.s à Vidy», explique Vincent Baudriller, directeur du Théâtre Vidy-Lausanne depuis 2013. «Quand la décision de le Confédération et du Canton de fermer tous les lieux de rassemblement, dont les théâtres, a été prise, il nous a semblé important de transformer notre site en en faisant une plateforme, une «scène numérique», comportant des spectacles à visionner», continue-t-il. Comme pendant une saison normale, les œuvres sont proposées aux spectateurs avec des vidéos complémentaires  incluant des interviews, des documents exclusifs, ainsi que des introductions pour mieux les appréhender. Pour Vincent Baudriller, la page Vidigital continue cette école du spectateur·rice que l’institution aime proposer.

 

Pour les malentendant·e·s, c’est une aubaine car cet endroit virtuel nourrit et enrichit tout spectateur·rice qui aime les arts de la scène. Découverte de captations de spectacles, dont certaines sont sous-titrées, revoir une œuvre «autrement avec ce que permet l’outil vidéo, revenir en arrière et se repasser une scène en s’arrêtant sur des détails qu’on ne voit pas toujours en live», conclut le directeur.

 

Interactivité 

Avec Vidygital, on essaie chaque semaine, et depuis mi-avril de manière bimensuelle, d’appréhender le côté éphémère du théâtre de manière interactive. Une fois que le spectacle ne se joue plus, il n’existe plus d’une certaine manière, contrairement au cinéma.

 

« Nous souhaiterions un jour plus de représentations sous-titrées en français des spectacles en français pour les malentendants et le systématiser», souligne Vincent Baudriller. «Le pavillon en bois est équipé du système Twavox, reprend Anouk Schumacher. Il s’agit d’une application à télécharger sur smartphone que nous activons sur des iPod. La boucle magnétique portée par les personnes autour du coup et des écouteurs individuels facilitent la mobilité. Avec les travaux qui commenceront à l’automne, ce système pourrait être utilisé dans certains lieux qui accueilleront des propositions artistiques présentées par Vidy «hors les murs», suivant la nature des spectacles.

 

Effectivité 

Ce seront les usagers qui seront en mesure de fournir les indications nécessaires aux collaborateurs·rices du Théâtre de Vidy pour comprendre la réalité des besoins. «Nous voulons proposer plus activement ces dispositifs en billetterie et communiquer davantage au sujet du fait que le théâtre en est équipé, les demandes restant pour l’instant assez rares», poursuit Anouk Schumacher, confiante qu’ainsi, même les personnes avec de légers problèmes d’audition mais non appareillées qui demandent à être assises au premier rang, par exemple, pourront demander à obtenir un support pour un meilleur son.

 

Sous-titres 

Si certaines pièces sont sous-titrées d’office, cela dépend de chaque spectacle et du dispositif scénique. «Il y a des gens spécialisés dans le sous-titrage et les traductions. Pour les solliciter, nous considérons également les autres lieux où le spectacle va tourner», poursuit la médiatrice culturelle. Il faut retenir que tout est lié à l’activité de production, si le spectacle tourne à l’étranger, il sera sous-titré en anglais ou dans une autre langue.

 

Le théâtre reste ouvert aux retours des spectateurs, comme ce monsieur qui n’était pas certain pouvoir se connecter à la boucle , qui a reçu la proposition de passer lors des répétitions.

Dans la démarche de labellisation Culture inclusive de pro infirmis, Anouk Schumacher et Astrid Lavanderos, directrice des publics et de la communication  de Vidy, font le parallèle avec les mesures d’accessibilité au théâtre pour les malvoyant·e·s, qui disposent de l’audiodescription sur deux ou trois spectacles par saison. «Là, nous avons une meilleure visibilité sur le nombre de participants est car il faut s’inscrire au préalable, ajoute Astrid Lavanderos. Nous devions également accueillir une interprète en langue des signes françaises sur une représentation pour enfants cette saison mais nous avons reporté le projet à décembre en raison de la situation sanitaire.

 

Aujourd’hui, le Théâtre de Vidy est orienté vers une meilleure compréhension du public des malentendant·e·s. «Mieux appréhender les besoins spécifiques de chacun et chacune est indispensable car nous avons les installations mais nous cherchons toujours à développer le lien entre le théâtre et les personnes qui s’y intéressent afin que le plus grand nombre puisse en profiter. » Une conclusion que, nous l’espérons, le temps rendra possible avec le déconfinement progressif qui s’annonce.

 

www.vidy.ch