Un livre en marge des diktats

Isabelle Aeschlimann écrit actuellement un roman sur la vie de deux soeurs, dont l’une n’entre pas dans la « norme », souffrant d’épilepsie et de malentendance.

Inspirée par son enfance et sa jeunesse dans un village jurassien, Isabelle Aeschlimann romance l’histoire d’une petite fille diagnostiquée épileptique à trois ans et malentendante à seize. Elle évoque les « défauts techniques » de son héroïne, – elle n’aime pas utiliser le terme handicap –, et le combat qu’elle va mener soutenue par sa sœur bien-aimée.

A l’écoute
Isabelle Aeschlimann quitte le berceau de son enfance dès qu’elle obtient sa Maturité. Elle vit à Berlin durant deux ans, afin de prendre son envol en solo, dans une ville multiculturelle et alternative.

De retour en Suisse et après un séjour à Zürich, elle s’installe dans le canton de Vaud. Aujourd’hui âgée de trente-huit ans et mariée, elle est mère de deux fillettes. Parallèlement à l’écriture, elle travaille à temps partiel comme chargée de communication.

L’écriture la nourrit depuis très jeune. Essais, nouvelles, puis son premier roman intitulé « Un été de trop », paru aux éditions Plaisir de lire en 2012.

Deux ans plus tard, elle obtient une bourse d’aide à l’écriture du canton de Vaud pour son projet basé sur la vie hors norme de son héroïne épileptique et malentendante.

« Un des bémols de cette maladie est qu’elle ne se voit pas. Si mon interlocuteur me l’explique, je vais m’adapter à lui et lui à moi ; c’est une sorte d’apprentissage conjoint pour échanger, tout simplement. A travers mon livre, j’aimerais donner des pistes aux lecteurs. Comment se servir des outils existants pour dialoguer et faire preuve de compassion ».

Isabelle projette d’apprendre la Lecture Labiale ou la Langue Parlée Complétée. Elle aimerait également partager cette expérience avec ses filles. « Une d’elles était en classe avec un malentendant. Je pense que tous les élèves devraient suivre un cours de base sur les handicaps ; on est tous différents et ce n’est pas grave. Il faudrait enseigner dès l’enfance à chacun, comment se comporter face à telle ou telle particularité. Pour un malentendant par exemple : lui parler bien en face, en articulant mais pas exagérément, le visage à découvert, sans bruits de fonds, etc. ».

Deux sœurs, une histoire
Le récit raconte l’enfance et la jeunesse de Christa 26 ans, le soutien sans faille de la mère, le déni du père et ses conséquences, une sœur de dix ans sa cadette, qui ne trouve pas sa place dans sa vie d’adolescente, le tout pimenté d’un secret de famille.

Pour sauver sa sœur et surtout elle-même, Christa va l’emmener à Berlin. Loin de leurs repères, dans une ville qui prône la tolérance et l’ouverture d’esprit, elles se reconstruiront ensemble.

On observe des similitudes entre l’histoire du livre et le parcours d’Isabelle. « En effet, aussi rassurant soit-il de vivre dans un village où tout le monde se connaît, les étiquettes qu’on vous colle à la peau sont persistantes. A vingt ans j’avais besoin de m’en distancer, puis en mûrissant, je me suis rendue compte à quel point ce sentiment d’être entourée typique aux villages, me manquait. Mon roman est une déclaration d’amour à ma famille et à ma région ».

Isabelle fonctionne instantanément. Au moment de développer une scène du livre, les personnages, à travers leurs émotions, agissements et réactions dictent ce qui doit être écrit ; la trame se dessine au fur et à mesure. « Lorsque j’écris spontanément, je me laisse en partie porter par eux. Si j’effectue un résumé au préalable, il n’y a aucune émotion, ce ne sont que des faits ».

Altruiste et bienveillante, l’auteure n’est ni malade, ni malentendante ; elle partage son empathie à travers les lignes, qui se couchent naturellement sur le papier, laissant la parole aux jeunes. Inspirée par son environnement, elle s’en imprègne en observant, discutant, échangeant et écrivant régulièrement dans des lieux publics.

La parution du roman est prévue courant 2019 et sortira aux éditions Plaisir de lire. Dans l’intervalle, Isabelle Aeschlimann tient à jour un blog et partage ses impressions sur son site. www.isabelleaeschlimann.ch.