Publié le: 29 juillet 2022

Une thérapie génique pour régénérer les cellules sensorielles de l’oreille

Une thérapie génique pour régénérer les cellules sensorielles de l’oreille

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont réussi à régénérer des cellules ciliées, un immense défi que l’on a longtemps cru impossible à relever. Si les résultats se confirmaient, un très grand nombre de surdités pourraient ainsi être traitées.

Et si les appareils auditifs devenaient un jour obsolètes ? Telle est la promesse, certes encore utopique, que recèle la dernière innovation d’une startup américaine, Frequency Therapeutics. En collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), ses chercheurs travaillent en effet sur une thérapie génique qui permettrait de régénérer les cellules ciliées de la cochlée, dont le rôle est de transformer les vibrations auditives en impulsions électriques destinées au cerveau.

Molécule FX-322…

Au nombre de 3500 par oreille - un chiffre très modeste -, ces cellules ciliées internes, lorsqu’elles sont détruites par un traumatisme, un médicament, un virus ou encore par le vieillissement, sont à l’origine de la très grande majorité des pertes auditives observées chez l’humain.

Problème : hautement différenciées et indispensables à l’audition, ces cellules, une fois détruites, ne se régénèrent pas. Irréversible, la perte auditive ne peut donc dans ce cas, être plus ou moins restituée que grâce au recours à des appareils auditifs, ou dans les cas les plus extrêmes, à un implant cochléaire.

Le traitement mis en place par les chercheurs agit en stimulant la croissance des cellules souches de l’oreille interne, pour les transformer en nouvelles cellules ciliées fonctionnelles. Intitulée FX-322, la molécule, basée sur la combinaison de deux inhibiteurs qui, ensemble, réussissent à transformer des cellules déjà présentes en cellules ciliées, est injectée directement dans le tympan des patients atteints de perte auditive. « Les scientifiques ont découvert comment faire en sorte que les signaux naturels et les molécules puissent activer temporairement les cellules souches et ainsi réparer des cellules défaillantes » explique le service de presse de la biotech Frequency Therapeutics, qui annonce que les trois essais cliniques qui ont évalué le traitement par des tests de perception de la parole sur environ 200 patients, ont permis de constater « des améliorations cliniquement significatives ».

Capacités auditives améliorées

Ainsi, les patients traités ont vu leurs capacités auditives augmenter de 10% à 40%, même après une unique injection, tandis que celles auxquelles a été injecté le placebo, n'ont rapporté qu’une amélioration de 0% à 2%. « Certaines des personnes traitées n'entendaient rien depuis trente ans. Pour la première fois, elles pouvaient désormais entrer dans un restaurant bondé et écouter ce que leurs enfants leur disaient », conclut ainsi Robert Langer, du MIT et co-fondateur de la société Frequency Therapeutics.

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com