Valais: Rencontre des Amicales romandes

Après un petit  intermède culturel à Martigny en Valais, une cinquantaine d’Amicaliens se sont retrouvés autour d’une savoureuse raclette au Restaurant « La Cascade » à Vernayaz. La journée avait commencé dans une atmosphère bon enfant, sous le sceau de la culture, trois visites près du « Musée et Chiens du St-Bernard » étant proposées.

« Je ne ris jamais autant que quand je suis avec des malentendants ! » Cette phrase d’Arlette, une sémillante octogénaire valaisanne illustre mieux que tout l’agréable ambiance qui a présidé à la rencontre des Amicales romandes, le 4 septembre dernier.  Il faut dire que tout était réuni pour faire de cette journée une vraie réussite: un temps radieux, une organisation hors pair grâce aux bons soins de Katy Sauthier et de la discrète et très efficace Jeanne-Marie Curchod, et la présence d’une bonne cinquantaine d’Amicaliens venus de toute la Romandie pour partager, dans la joie et la bonne humeur, le plaisir de se retrouver.

« C’est vraiment sympa de se retrouver une fois par an, constate avec satisfaction une participante. Pour certains d’entre nous, il y a des amitiés de longue date, et pour d’autres, c’est l’occasion d’en nouer de nouvelles ! »

Tradition

« Il est important que les gens se revoient car ils ont vraiment peu d’occasions de se retrouver, avec les distances et les obligations de la vie quotidienne, commente Michèle Bruttin, la vice-présidente de forom écoute. C’est important, à la fois pour les Amicaliens, mais aussi pour nous, en tant que fondation ! »

Il faut dire que cette année, la manifestation n’avait pas démarré sous les meilleurs auspices, puisque, contrairement à une tradition bien ancrée, aucune amicale n’avait été en mesure d’organiser l’événement. Pressentie, celle de la Chaux-de-Fonds avait fini par déclarer forfait, les délais étant trop courts. Résultat, c’est forom écoute, qui au pied levé, a décidé d’organiser la manifestation pour 2010. « On n’allait tout de même pas laisser tomber une telle tradition, assure Michèle Bruttin. Et puis, c’est aussi l’occasion pour nous de montrer que la fondation n’est pas là que pour la paperasse, qu’elle est aussi capable de s’engager pour des projets concrets. Je suis sûre que les Amicaliens apprécient que l’on mouille notre chemise pour eux ! Nous sommes très attachés à ce que les amicales vivent, et ce genre de rencontre est vraiment important !»

Une fois la décision prise, les choses se sont très vite enchaînées, le choix se portant sur le Valais pour accueillir l’événement. « Le Valais, c’était plus facile pour moi qui devait avec Jeanne-Marie (Curchod, ndlr), organiser l’événement, réagit Katy Sauthier. J’habite ici et tout était donc beaucoup plus simple à mettre sur pied, qu’il s’agisse du repas ou de l’organisation de la journée ! »

Masques de l’Himalaya

Dès 9 heures 30, la grande majorité des participants se sont retrouvés à la gare de Lausanne, pour un transport en car, trois amicales s’étant excusées pour des raisons d’agenda. Petit-déjeuner au bord du lac à Ouchy puis cap sur Martigny, plus exactement au Musée et Chiens du St Bernard, où trois visites étaient proposées, à choix, selon les goûts et les affinités de chacun: une exposition de tableaux du XIXe siècle et de sculptures de l’Ecole de Brienz, une très belle exposition « Masques de l’Himalaya », dévoilant les beautés rustiques et mystérieuses de l’art chamanique népalais, et à l’extérieur, un magnifique amphithéâtre romain du IIe siècle, qui dans un excellent état de conservation, témoigne encore de la présence romaine en Valais.

Tous les participants se sont ensuite retrouvés vers 12h30 à Vernayaz, au célèbre restaurant « La Cascade » au pied d’une cascade haute de 114 mètres et joliment dénommée « Pissevache », du nom donné en vieux français à une herbe jadis administrée aux vaches pour améliorer leur production laitière. Première étape, un apéritif offert par la commune de Vernayaz, prélude à un sympathique mot de bienvenue prononcé par le conseiller communal Jean-Pierre Aymon, suivi d’une allocution de Michèle Bruttin, vice-présidente de forom écoute.  Place ensuite aux ripailles autour d’une savoureuse raclette valaisanne, dans une ambiance bon enfant, avant que, vers 15h30 les convives ne se préparent à un retour vers Lausanne.

Chaux-de-Fonds

Rendez-vous fut ensuite fixé à l’année prochaine pour une rencontre tout aussi conviviale et sympathique, puisque l’Amicale de la Chaux-de-Fonds s’est engagée à en assurer l’organisation. « La rencontre aura lieu le 10 septembre 2011, déclare avec satisfaction Yves Borboën, président de l’Amicale de la Chaux-de-Fonds. C’est la première fois que notre comité organise ce type d’événement et je ne sais pas encore ce que cela va donner ! » Et d’ajouter, dans un grand sourire: « mais, bon, je peux déjà annoncer que le restaurant est d’ores et déjà réservé ! »

Charaf Abdessemed