Voyage de rêve aux USA, entre froid glacial et soleil tropical

Du 6 au 24 janvier dernier, Bastien Perruchoud, malentendant valaisan de 21 ans, s’est envolé pour les Etats-Unis, pour sa première expérience de voyage en solo. New York, Chicago, la Floride… le jeune homme sillonne le pays en voiture et en avion. Et s’offre même une incursion aux Bahamas en compagnie de son cousin.

Avoir un proche cousin établi aux Etats-Unis pour une année représente incontestablement une occasion unique de découvrir ce pays exceptionnel ! Bastien Perruchoud, jeune malentendant valaisan de 21 ans, saute bien sûr sur l’occasion. Son cousin Vincent, avec lequel il s’entend très bien, est en effet aux Etats-Unis pour un stage professionnel de plusieurs mois. « Je termine mon travail le 31 décembre et j’entends ensuite voyager un peu avant de rentrer en Suisse » lui annonce celui-ci. Sans hésiter, Bastien lui propose de le rejoindre. Et très vite, un rendez-vous est fixé pour le 13 janvier à Miami. Mais avant la Floride, Bastien entend bien voir un peu de cet immense pays qu’il ne connaissait pas.

C’est donc à New York qu’il choisit d’abord de débarquer le 6 janvier dernier, après 10 heures de vol depuis Zurich. C’est la première fois qu’il voyage seul. « Mes parents avaient un peu de souci, bien sûr. Mais j’avais vraiment envie de faire le voyage. Et comme mon cousin connaissait déjà New York, j’ai fait le choix d’y aller seul, car cela faisait longtemps que je voulais découvrir cette ville ! »

Méthodique, Bastien avait tout organisé avant son départ de Suisse, par le biais d’une agence de voyages. Quand il arrive à New York, tout est donc prêt, hôtels, transports, etc., pour toute la durée de son séjour américain. Ce qui lui permet, quatre jours durant, de déambuler sans souci dans les rues de la grande métropole nord-américaine, dont il va découvrir toutes les richesses : Ground Zero et le désormais célèbre Musée du 11 Septembre bien sûr, mais aussi l’Empire State Building, le Musée d’Histoire Naturelle avec ses animaux empaillés, la Statue de la Liberté, Ellis Island, point d’entrée de millions d’immigrants dans la ville, l’île de Manhattan, etc…

Magique New York

« J’avais acheté un City Pass, explique-t-il, ce qui m’a permis de circuler librement et de visiter tout ce que je voulais. La découverte des différents musées et des sites touristiques, c’était vraiment sympa, surtout que bien souvent, des audioguides en français étaient disponibles. Mais ce que j’ai beaucoup aimé à NewYork, c’est surtout l’ambiance de cette ville, avec ses gigantesques gratte-ciel, Time Square et ses façades toujours revêtues d’immenses écrans, toujours très animé. En plus, les gens y sont plutôt gentils et serviables, et je me suis bien débrouillé avec mon anglais un peu hésitant ». Et puis surtout, Bastien s’est offert un joli cadeau : un superbe vol en hélicoptère qui lui a permis de survoler la ville et de découvrir un magnifique panorama urbain.

Au bout de quatre jours, destination Chicago cette fois-ci. Avec une surprise à l’arrivée, dès l’aéroport : la température y est très basse -10 à -15 degrés, et il y règne un froid glacial, mais qui ne l’empêche pas de visiter les sites qu’il avait préalablement sélectionnés : le célèbre aquarium de la ville, le John Hancock Center, etc. « La ville est moins belle que New York, même si elle lui ressemble beaucoup », concède-t-il. « Mais je suis content d’avoir pu en découvrir quelques aspects ».

L’heure des retrouvailles avec son cousin approche. Après encore cinq heures de vol avec une escale à Atlanta, Bastien débarque enfin à Miami Beach et retrouve enfin son cousin Vincent accompagné de ses deux colocataires, une Brésilienne et une Polonaise, également en stage temporaire aux USA. Ensemble, le quatuor va s’adonner aux joies du farniente, du shopping et des sorties nocturnes. Il faut dire que le jeune Valaisan n’est pas mécontent de trouver un peu de compagnie et surtout de retrouver des températures… quasi-estivales. « Passer de -15 degrés à 25, ça faisait du bien, sourit-il. Et faire la fête aussi ! »

Richesse des Bahamas

Fête et chaleur étaient également au rendez-vous des 4 journées que les deux compères, complices comme jamais, passent ensuite aux Bahamas, à moins d’une heure de vol de la Floride. « Depuis la Suisse, nous avions prévu avec mon cousin de nous y rendre. D’autant que ça ne coûtait pas très cher ». Dans cette superbe île au climat tropical, la nature est luxuriante et généreuse avec sa végétation foisonnante et ses magnifiques plages bleu azur. Pour les deux jeunes hommes, l’heure est à la baignade et aux longues promenades au bord de l’eau. « La nourriture de l’île, riche en poisson et en fruits de mer, est vraiment délicieuse, se souvient Bastien. En plus nous avons sympathisé avec le patron d’un restaurant et nous sommes même sortis un soir avec lui prendre un verre dans un bar traditionnel. C’était vraiment très gentil de sa part, car il nous a expliqué que les Bahamas, la nuit, étaient plutôt le paradis des voleurs, et plus particulièrement des voleurs de voitures ».

Après quelques jours de détente, le duo rentre aux USA, toujours en Floride. Pour y louer une voiture et sillonner les routes de cet Etat si particulier et surtout découvrir un site qui tenait particulièrement à cœur à Bastien : Cap Canaveral, haut lieu de l’industrie spatiale américaine. Le Kennedy Space Center est en effet un des sites remarquables de la NASA, la célèbre agence spatiale américaine. En une après-midi, les deux amis font ainsi la découverte des fleurons emblématiques de la conquête de l’espace, y compris la capsule de la célèbre mission Apollo 11, qui a vu deux hommes débarquer pour la première fois sur la lune, mais aussi de la navette spatiale Atlantis. « Centre d’assemblage, centre de lancement des fusées, module lunaire, etc., nous avons pu tout voir, se réjouit Bastien. Mais je garderai surtout le souvenir d’une incroyable séance de simulateur de navette spatiale d’un réalisme époustouflant. C’était vraiment extraordinaire! »

Incroyable A380

Après encore deux jours de découverte touristique de la Floride, y compris la visite des Busch Gardens, mélange de parc d’attractions et de zoo, sonne enfin l’heure du retour en Suisse. Bastien voyage avec son cousin qui rentre définitivement au pays. Mais le duo a une surprise de taille. Il voyage en Airbus A380, le plus grand avion de transport civil du monde, capable de transporter plus de… 500 passagers. Ce qui ne peut que plaire à un passionné d’aéronautique comme Bastien. « Cet avion est immense et superbe et je l’ai visité en entier, y compris le pont des 1ères classes. Il est même équipé de caméras extérieures qui permettent de voir l’atterrissage en direct ! »

Et de conclure : « Je suis vraiment très content de ce voyage, j’ai beaucoup aimé les USA et j’y retournerai sûrement. Mais j’avoue que la prochaine fois, j’essaierai de faire des séjours complets à deux ou à plusieurs, car c’est quand même bien plus sympa ! ».