Communiqué – Agile: Réforme des prestations complémentaires (PC)

Zewo Magazine aux écoutes

Nettement dominé par sa majorité bourgeoise, le Conseil national ne se contente pas d’imposer sa politique de rigueur ; il renforce aussi le contrôle du mode de vie sur les personnes qui dépendent des PC. Non seulement le but premier de la réforme -le maintien du niveau des prestations- est totalement passé outre, mais elle est une humiliation pour les personnes qui perçoivent des PC. Le Conseil des Etats est prié de décharger le bateau.

Lire en entier: https://ecoute.ch/wp-content/uploads/2018/03/180315_CP_réforme_PC_décisions_CN.pdf

A l’occasion de la Journée mondiale de l’audition, un déjeuner débat sous le titre «Hear the Future – Soyons à l’écoute de l’avenir» se tiendra au Parlement européen à Bruxelles, le 6 mars.

La déficience auditive progresse, à la fois globalement et en Europe, mais comment pouvons-nous l’empêcher et comment pouvons-nous réduire son impact ?

Ces questions seront discutées lors d’un déjeuner débat au Parlement européen à Bruxelles le 6 mars. Le débat sur le déjeuner sera animé par la députée européenne Renate Sommer (Allemagne, PPE) et la députée européenne Heinz Becker (L’Autriche, , PPE)

Les conférenciers et les participants au débat sont :

La professeure Hélène Amieva présentera de nouvelles conclusions sur l’impact de la déficience auditive non prise en charge et de l’audition professionnelle ainsi que sur l’importance des appareils auditifs pour rester indépendant. Le professeur Bridget Shield présentera de nouvelles données sur les coûts de la déficience auditive non prise en charge en Europe.

Le Dr Shelly Chadha, OMS, parlera du thème de la Journée mondiale de l’audition 2018 « Hear the Future – Soyons à l’écoute de l’avenir ». Lidia Best, EFHOH, donnera un aperçu de l’importance des débats antérieurs. Mark Laureyns, AEA, parlera de la relation entre la déficience auditive et le cognitif, tandis qu’Anne-Sophie Parent, Age Platform Europe, parlera du rôle de l’indépendance par rapport à la déficience auditive.

« Alors que la prise de conscience de la déficience auditive se renforce, le moment est venu de parler de la préparation à l’avenir en termes de déficience auditive et d’interventions efficaces », déclare Lidia Best, vice-présidente de la Fédération européenne des malentendants (EFHOH).

«Les appareils auditifs professionnels et l’utilisation des appareils auditifs permettent non seulement de mieux entendre et comprendre, mais aussi de rester autonomes et de profiter pleinement de la vie», déclare Mark Laureyns, président de l’Association européenne des professionnels de l’audition (AEA).

Le déjeuner-débat aura lieu au Parlement européen à Bruxelles, le mardi 6 mars de 10h30 à 12h30 dans la salle 6 Q 1. Les représentants des médias sont invités à participer, s’ils s’inscrivent en tant que représentants de la presse au Parlement européen.

Dans le cadre de le formation de Marie-Stella Hucher en tant que Codeuse-Interprète, il est demandé d’effectuer un travail de certification autour de la surdité. Votre réponse à ce questionnaire permettrait de donner du sens à son travail de certification qui porte sur les effets de l’inclusion. Merci de votre soutien ! Si vous avez des difficultés, veuillez contacter Mme Hucher au 0774843590 ou par e-mail : hucher.marie@hotmail.com

Questionnaire: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScpOAXsEEseIxatNFDsXahAy9gfZb93IdaV9NMDBszney__gQ/viewform?c=0&w=1

L’association L’escapad’ est une association à but non lucratif, à caractère social et solidaire et non médicalisée, offrant à toute personne momentanément fragilisée par un évènement (séparation, deuil, perte d’un emploi, accompagnement de personnes , etc…), la possibilité de retrouver un équilibre dans son milieu familial et professionnel, par des séjours allant de 2 à 8 jours.

Dans ce but, elle a ouvert un lieu d’accueil qui conjugue trois approches: un habitat paisible et une nourriture saine et familiale, des soins thérapeutiques (massages et accompagnement) et des activités manuelles. Tout ceci est fait à travers une écoute de tous et dans la plus grande liberté.

Plus d’informations: https://ecoute.ch/wp-content/uploads/2018/03/Ouverture-2018-3.pdf

Plus vous êtes exposé à la musique lors des divertissements et à d’autres types de bruit, plus vous risquez d’attraper des acouphènes.

Une large étude de population anglo-américaine sur Internet a examiné 4.950 personnes âgées de 17 à 75 ans. Les participants ont répondu à un questionnaire en ligne sur l’exposition au bruit, aux acouphènes ainsi que d’autres questions et ont complété un test auditif en ligne.

59% de l’échantillon ont déclaré avoir des acouphènes qui durent plus de 5 minutes pendant une période de temps.

Âge et exposition au bruit
L’étude a révélé que plus le sujet est âgé et est exposé à la musique de divertissement, plus le pourcentage de personnes qui déclaraient avoir des acouphènes augmentaient. Les chances d’avoir des acouphènes occasionnellement ou souvent augmentaient avec l’exposition à la musique et au bruit sur le lieu de travail. La prévalence de l’acouphène augmente également progressivement avec l’âge.

Une forte exposition à la musique réduisait de 10 points de pourcentage la probabilité de répondre «jamais» aux acouphènes et augmentait la probabilité de répondre «occasionnellement» et «souvent».

Les trois formes d’exposition à la musique (pubs et clubs, concerts et lecteurs de musique personnels) ne différaient pas par rapport à leur relation aux acouphènes.

Plus d’hommes que de femmes dans l’étude ont signalé avoir des acouphènes.

Acouphène et difficulté auditive
L’étude a également trouvé une relation claire entre la fréquence des acouphènes et l’augmentation de la déficience auditive. La relation persiste également après avoir contrôlé l’âge, le bruit et l’exposition à la musique.

A propos de l’étude
Les participants à l’étude ont principalement été trouvés parmi les étudiants et les employés du UK Medical Research Council au Royaume-Uni et du Cincinnati Children’s Hospital aux États-Unis.
L’étude «Exposition à la musique de divertissement associée à une fréquence accrue d’acouphènes» a été publiée dans Hearing Research 347, 2017

source: https://www.hear-it.org/fr/lexposition-la-musique-lors-des-divertissements-augmente-le-risque-dacouphene

Ce mercredi 7 février 2018, les personnes sourdes et malentendantes sont descendues dans la rue à Lausanne, Zurich et Lugano pour dire leur opposition à No Billag. L’acceptation de l’initiative signifierait, en effet, la suppression immédiate de toutes les mesures d’accessibilité (sous-titres, TJ signé, etc.) dont bénéficient actuellement les personnes sourdes et malentendantes et un retour aux années 70, une époque où elles n’avaient aucun accès aux programmes télévisés.

Malgré le froid qui régnait aujourd’hui, de nombreux sourds et malentendants ont répondu à l’appel de la Fédération suisse des sourds à Lausanne (place de la Palud), Zurich (Hirschenplatz) et Lugano (Piazza San Carlo). Dès 11h, ils ont distribué des flyers et joué une scénette afin de sensibiliser la population au fait qu’en Suisse, près d’un million de personnes sourdes ou malentendantes ont besoin des sous-titres et/ou des émissions interprétées en langue des signes afin d’avoir accès à la télévision et ainsi pouvoir s’informer ou se divertir comme le reste de la population.

L’acceptation de l’initiative «Oui à la suppression des redevances radio et télévision» (No Billag) signifierait la suppression immédiate de toutes ces mesures d’accessibilité puisqu’elles sont entièrement financées par la redevance sur la radio et la télévision. Au nom du droit à l’information et du droit aux programmes télévisés, la Fédération suisse des sourds a donc aujourd’hui mobilisé ses troupe pour encourager les citoyens suisses à être solidaires avec les personnes sourdes et malentendante et voter NON à l’initiative «Oui à la suppression des redevances radio et télévision (No Billag) le 4 mars prochain.

Lundi 19 février, un événement spécial a eu lieu dans le hall central d’Uni Mail (Université de Genève). Fréquence Banane a investi les lieux dans le cadre de l’initiative No Billag, afin d’y animer une table ronde en direct à la radio, avec la collaboration de TOPO, média estudiantin (TV et presse écrite) et le soutien de l’UNIGE.

Pour écouter le podcast et plus d’informations visitez le site de fréquence banane:
https://www.frequencebanane.ch/podcast/emissions-podcast/table-ronde-no-billag-a-uni-mail-2/

Télécharger ici

Félicitations à l’heureuse gagnante de l’ipad, Mme Myriam Rollinet de Lausanne, qui a été tirée au sort grâce à sa participation au sondage en ligne de forom écoute.

Nous sommes deux étudiants de l’Université Catholique de Louvain (Belgique) et nous réalisons une recherche afin mieux comprendre la qualité de vie des adultes sourds et malentendants après qu’ils aient terminé leurs études. Un questionnaire a donc été créé pour récolter leur vécu. En effet, il existe très peu de recherches en Belgique et dans les pays francophones sur le bien-être des adultes sourds et leur qualité de vie, la majorité des recherches se centrant sur les enfants. Le but est de pouvoir, par la suite, mettre en place des actions/dispositifs afin de soutenir les adultes sourds qui en auraient besoin. Cette recherche est supervisée par Anne Bragard et Moïra Mikolajczak à l’UCL et est réalisée en collaboration avec l’Institut Royal des Sourds et Aveugles (IRSA).

Le questionnaire se trouve à l’adresse suivante: https://uclpsychology.co1.qualtrics.com/jfe/form/SV_diIqyq30QcfRGcZ