Cours régional en allemand région de Fribourg (Tavel/Tafers)

Zewo Magazine aux écoutes

Un cours régional en allemand a été mis sur pied et pourrait intéresser une connaissance ou un membre de votre famille.

Nous ne sommes pas particulièrement préparés, dans ce cours pour l’accueil de personnes sourdes ou malentendantes. En cas d’intérêt s’informer chez Pierre Lutz (pierre.lutz@hotmail.ch).

Début jeudi, le 30 août 2018, rythme hebdomadaire. Fin 13 décembre 2018. Pour les inscriptions se référer aus documents annexés.

Dépliant PDF

Fiche d’inscription

 

 

Les prestations complémentaires (PC) constituent une tâche commune de la Confédération et des cantons. Elles sont allouées aux bénéficiaires d’une rente AVS ou AI domiciliés en Suisse dont le revenu ne suffit pas à couvrir les dépenses légalement reconnues, autrement dit ne leur garantit pas le minimum vital. Allouées sous condition de ressources, les PC constituent un droit légal.

La statistique annuelle des prestations complémentaires produit des données statistiques sur le nombre de bénéficiaires, les prestations et les dépenses, ainsi que sur les éléments qui servent de base au calcul des PC, tels que le loyer (ou le coût du séjour dans un home) et la fortune. La statistique est un outil important d’analyse de la situation économique des rentiers AVS /AI. Elle montre les effets des changements législatifs sur l’évolution des prestations et des dépenses. La statistique constituera en outre un instrument de pilotage important dans le cadre de la réforme prévue des PC. Des relevés directs complémentaires, effectués par l’OFAS auprès des services chargés des PC (par ex. perception de PC après le retrait du capital du 2e pilier) enrichissent les informations proposées aux décisionnaires.

Statistiques ici: https://www.bsv.admin.ch/bsv/fr/home/assurances-sociales/el/statistik.html

En ce début de vacances d’été, la Fédération suisse des sourds tient à rendre la population attentive au phénomène des faux sourds. Chaque année, avec le retour des beaux jours, des personnes sans scrupule se promènent dans les villes suisses et sur les terrasses des restaurants où elles font la manche en se faisant passer pour des sourds. Afin de donner à leur action illégale une apparence de sérieux, elles font signer une pétition pour faire croire qu’il s’agit d’une bonne œuvre. Mais l’argent donné est perdu car il ne reviendra jamais à la Fédération suisse des sourds ou tout autre institut soutenant réellement les personnes sourdes.

La Fédération suisse des sourds SGB-FSS se distancie clairement de toutes formes de méthodes agressives et sans scrupules de collectes de fonds. Nous tenons aussi à prévenir la population de se méfier et de ne jamais faire de dons en espèce sur la voie publique.

Lors de ses actions de rue pour chercher de nouveaux donateurs, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS travaille uniquement avec une agence spécialisée qui engage du personnel entendant capable de répondre aux questions des passants et qui tient des stands ayant toutes les autorisations nécessaires. D’ailleurs, pour de simples raisons de sécurité, aucun don en espèce ne peut être accepté. De plus, tout comme nos collaborateurs portent des vêtements avec le logo officiel de la Fédération suisse des sourds SGB-FSS, les stands sont clairement identifiables (cf. photos).

Certifiée ZEWO, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS suit des règles strictes dans le domaine de la recherche de fonds et l’utilisation de ces dons.

Encore une fois, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS invite la population à faire preuve de prudence et prie les personnes qui ont été approchées par de faux sourds présumés, ont fait des dons en espèce ou ont observé de telles scènes, de prévenir la police (117) qui est la seule à pouvoir intervenir et faire cesser de telles actions illégales.

Stand officiel de la FSS

T-shirt officiel de la FSS

 

Communiqué de la FSS: «Les faux sourds sont de retour» 28.06.2018 (PDF)

La Ville de Genève a mandaté l’association Ecoute Voir pour analyser l’intérêt des personnes malentendantes/sourdes pour la mise en place de nouvelles mesures de surtitrage dans les théâtres. Ce sondage est anonyme. Merci de prendre quelques minutes pour nous donner votre avis.

Sondage ici

D’après la Constitution fédérale, tous les êtres humains sont égaux en droit. Or, la réalité est un peu différente. Les personnes en situation de handicap par exemple, sont encore souvent réduites à leurs déficits et aux coûts qu’elles engendrent. Leur dignité et leurs droits sont encore souvent passés outre.

Lire en entier:
Communiqué Agile: «Handicap & politique 2/18»  24.04.2018 (PDF)

 

Un assistant pour les étudiants, les personnes en formation et les élèves sourds et malentendants grâce au live text. Venez découvrir le service que nous proposons et voir comment il peut vous aider pendant votre future formation.

Dépliant PDF

Lien agenda

À partir du 1 er juillet 201 8, I’AVS remboursera aussi le forfait pour deux appareils auditifs
Berne, 15,05-2018 Lorsqu’une personne ayant atteint l’âge de la retraite AVS a besoin de deux appareils auditifs, I’AVS lui versera, dès le 1er juillet 2018, le forfait pour deux appareils. l’ordonnance modifiée par le Département fédéral de l’intérieur entrera en vigueur à cette date.
À partir du 1er juillet 2018, I’AVS versera le montant forfaitaire pour deux appareils auditifs (appareillage binaural). Jusqu’à présent, elle ne prenait en charge qu’une seule aide auditive. Désormais un forfait de 1237 fr. 50 couvrira deux appareils et les services correspondants pour une période de 5 ans. Ce montant correspond à 75 % du forfait remboursé par l’Al. S’agissant des appareillages monauraux, I’AVS continuera de verser son forfait de 630 francs. Il incombe au médecin spécialiste de déterminer si une personne a besoin d’une ou de deux aides auditives.

L’harmonisation avec la réglementation de l’Al, qui participe depuis toujours au financement de deux appareils auditifs, constitue la réponse à une motion (16.3676) adoptée par le Parlement sous une forme modifiée. Le Département fédéral de l’intérieur a adapté l’ordonnance concernant la remise de moyens auxiliaires par I’AVS (OMAV). La version modifiée entrera en vigueur le 1er juillet 2018.

 

Ordonnance concernant la remise de moyens auxiliaires par l’assurance-vieillesse et survivants (PDF)

Office fédéral des assurances sociales http://www.ofas.admin.ch

(http://www.ofas.admin.ch)

Département fédéral de l’intérieur http://wvvw.edi.admin.ch

(http://www.edi.admin.ch)

PARTICIPEZ À NOTRE RECHERCHE !

Participants recherchés pour l’étude clinique autorisée par la CCER numéro 2017-00813 Pour ce projet de recherche, nous recherchons des personnes qui souffrent d’acouphène sévère depuis au moins six mois, âgées de 18 à 80 ans et qui ne suivent pas de traitement en relation avec leur acouphène.

But de la recherche
Notre but est d’évaluer et de comparer la réduction de l’acouphène obtenue en utilisant trois approches différentes : la thérapie cognitive comportementale (CBT), le neurofeedback par électroencéphalographie (EEG), et le neurofeedback par imagerie fonctionnelle par résonance magnétique (fMRI).

Organisation et durée de la recherche
La recherche comprendra 18 rendez-vous sur une période de 3 à 12 mois à Genève : 1 ou 2 évaluations avant et 2 évaluations après l’entraînement, et jusqu’à 15 séances d’entraînement. Durée d’une séance : 1h-2h. Vous serez assigné(e) à l’un des trois groupes expérimentaux (CBT qui aura lieu aux HUG, neurofeedback par EEG ou neurofeedback par fMRI qui auront lieu au Campus Biotech).

Pendant une séance de neurofeedback, votre activité cérébrale est enregistrée de manière non invasive et indolore, en portant un casque muni de senseurs (EEG) ou en étant allongé(e) dans un scanner (fMRI). L’activité cérébrale est alors affichée en temps réel sur un écran devant vous, afin d’apprendre à réguler vous-même l’activité cérébrale dans la région auditive du cerveau. Cet apprentissage pourrait éventuellement contribuer à réduire votre acouphène.

Investigateur
Prof. Dr. Pascal Senn, Unité d’Otologie, Service d’ORL, Hôpitaux Universitaires de Genève

Défraiement
Vos frais de déplacement entre votre domicile et le centre de recherche seront remboursés.
Les données des personnes intéressées seront enregistrées et traitées confidentiellement. Les participants ne doivent attendre aucun bénéfice médical du fait de leur participation à au projet de recherche.

Si vous souhaitez prendre part à cette recherche et remplissez les critères ci-dessus, ou si vous désirez plus d’information, contactez-nous à NeuroTin@protonmail.ch

Dépliant PDF

La secrétaire de l’ALPC, Evelyne Jordan, a fait valoir son droit à la retraite pour la fin de cette année.

L’ALPC maintenant, sans secrétaire, recherche actuellement un nouveau/elle membre à leur équipe.

L’ALPC cherche donc activement une personne sourde ou malentendante qui pourrait succéder à Evelyne. L’ALPC a prévu un tuilage de deux mois pour que leur nouveau/elle secrétaire puisse se mettre gentiment dans le bain.

Offre d’emploi PDF

Nettement dominé par sa majorité bourgeoise, le Conseil national ne se contente pas d’imposer sa politique de rigueur ; il renforce aussi le contrôle du mode de vie sur les personnes qui dépendent des PC. Non seulement le but premier de la réforme -le maintien du niveau des prestations- est totalement passé outre, mais elle est une humiliation pour les personnes qui perçoivent des PC. Le Conseil des Etats est prié de décharger le bateau.

Lire en entier: https://ecoute.ch/wp-content/uploads/2018/03/180315_CP_réforme_PC_décisions_CN.pdf