Appareils auditifs

Zewo Magazine aux écoutes

L’appareil auditif rend d’inestimables services, mais ne restitue pas une ouïe intacte. Un temps d’adaptation, de nombreux réglages ainsi qu’une bonne motivation de la personne malentendante sont nécessaires afin que celle-ci puisse retirer tous les bénéfices de son appareil.

Le mieux est de s’équiper rapidement, avant de s’habituer à mal entendre (c’est-à-dire entendre des sons déformés) et d’acquérir un appareil pour chaque oreille.

Il existe toute une gamme de modèles, les uns discrets mais fragiles nommés « intras » (logés plus ou moins profondément dans la conque de l’oreille), les autres plus grands, très performants, dits « contours d’oreille ».
Aujourd’hui, les appareils sont de facture numérique. Ils permettent d’amplifier sans trop déformer les sons tout en diminuant un maximum les bruits ambiants. Ils sont généralement compatibles avec l’usage du téléphone portable.

C’est le médecin ORL qui procède au diagnostic de la perte auditive, puis prescrit l’appareil acoustique. L’audioprothésiste, quant à lui, aura pour tâche de proposer le modèle le plus approprié, de procéder aux essayages et réglage puis de suivre l’ensemble du processus d’adaptation.

Il est toujours préférable de procéder à l’acquisition d’appareils auditifs le plus précocement possible. L’adaptation du malentendant à ses appareils ne s’en fera que plus aisément.

Notre dossier sur les remboursements des appareils auditifs (AE50, mars 2011, PDF 1,2 Mo)

Position « T »

Nous recommandons vivement les appareils équipés de la position T. Il s’agit d’un système par induction qui fonctionne lorsque l’appareil est équipé d’une bobine téléphonique (fonction T) permettant à la personne de profiter de téléphones adaptés et de se brancher sur une boucle magnétique. La position T permet également le branchement de divers accessoires aptes à capter directement le son à sa source. Le locuteur s’exprime dans un micro et le malentendant reçoit son message directement dans son appareil. Cette option existe sur de nombreux appareils « contours d’oreille » et intras. Mais, effet pervers de la miniaturisation, les appareils les plus petits de la dernière génération n’arrivent pas à la contenir.

Il existe également un système par fréquences (modulation de fréquences FM) qui fonctionne si l’appareil possède une entrée audio avec ou sans sabot permettant d’y brancher divers accessoires (micros, émetteurs, récepteurs).