Surdité soudaine et dépression: un lien avéré

Les personnes atteintes de surdité de perception soudaine ont plus de deux fois plus de risque de développer des troubles dépressifs que les autres. Ce sont surtout les personnes de moins de 60 ans qui sont à risque.

La surdité de perception soudaine (SSNHL) est définie comme une perte auditive à trois fréquences contiguës dans l’espace de quelques jours. La SSNHL peut se produire pendant la nuit ou vous frapper à tout moment de la journée, elle peut survenir à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les personnes qui ont atteint la cinquantaine.

Et ses conséquences ne sont pas que autidives: une étude, basée sur des données la recherche nationale sur les assurances maladie à Taiwan, vient de montrer que les personnes souffrant d’une surdité de perception soudaine ont 2,17 fois plus de risque de souffrir de troubles dépressifs que les personnes qui n’ont jamais souffert de SSNHL. L’étude a également révélé que les personnes de moins de 60 présentent le plus de risque de développer des troubles dépressifs s’ils souffrent de SSNHL. Une raison supplémentaire pour consulter très rapidement un ORL en cas de suspicion de surdité brusque.

Les causes de la surdité de perception soudaine varient. Parmi les nombreuses causes possibles de la perte soudaine d’audition, on peut citer les infections virales, les troubles vasculaires et les traumatismes crâniens touchant les cellules ciliées, les tympans ou les os. Une longue liste de médicaments sur ordonnance ainsi que des troubles idiopathiques ou immunologiques, des anomalies du développement et une variété de tumeurs à l’oreille sont également soupçonnés d’éventuellement provoquer une surdité de perception soudaine.

(Source: www.hear-it.org)